Notre avis vous interesse !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Un âne porte plainte contre Johnny Halliday pour plagiat

 

 

Ane

Il s'appelle "Delamour" et sa vie était paisible comme tous les ânes de France non affiliés à la FNSEA jusqu'au jour où il découvre le clip de Johnny Halliday " De l'amour"

Perturbé par les différentes ressemblances sur les attitudes du chanteur et le texte qu'il vocifére sans interruption pendant 4 minutes, l'âne a porté plainte contre le belge jeudi dernier au tribunal de Rouen.

résidant à Montville, ville du célébre président du conseil général Pascal Martin, l'âne "Delamour" qui aurait appartenu à un pompier celèbre a déclaré par l'intermédiaire de son avocat " Stéphane  Marron-Chaud'  " je n'accepte pas d'être ridiculisé à ce point "

Intérrogé sur cette plainte, Johnny Halliday est resté muet comme une carpe. Esperons que cette dernière restera "zen" Si la carpe porte plainte également, on aura le droit à une sacré "une" sur les médias-poubelles.

L'evenement est pris au serieux. BFM tv aurait déjà signé avec l'âne le remplacement de Jean-Jacques Bourdin à l'antène en cas de burn-out du soi-disant journaliste pour indigestion marinière.

 

L'affaire sera jugée le  1er Avril prochain.

Anne  Cadichon .

L'émotion : L'arme fatale des communicants ?

 

5fx5u8 hc

 

 

Que penser de la dose d'émotion qui augmente jours après jours dans notre vie sociale ? S'il est vrai que c'est une bonne chose de réagir par un acte émotif de temps en temps dans des conditions particulières, souvent privées, qu'en est-il de la culture de communication centrée sur l'émotion et organisée par les médias et autres castes de contrôle ? Est-ce bon pour nous ?

Exit l'émotion dans la zone privée, vive l'espace public ! Depuis une quinzaine d'années, notre culture médiatique s'enlise dans une accoutumance à la réactivité immédiate. On cherche à fabriquer un lecteur, un auditeur ou un spectateur en une sorte de produit humain réagissant au quart de tour sur un sujet, un concept, une histoire, un produit !

Que diantre ! La démocratie en panne de réalisme s'amuse à nous fasconner en une sorte d'humain-réactif dénué de réflexion et d'analyse.

L'émotion: L'arme du 21 ième siecle ! Si jusqu'à présent ce système de communication se cantonait à une catégorie de médias, le succès en parts de marché de ces "concepts-lobotomiques" a fait des émules dans d'autres cercles.

Ainsi en politique, l'émotion devient une arme efficace. D'abord en interne du parti politique, il n'est plus rare de voir combien le dirigeant  use de cette forme de communication pour renforcer l'avilissement de ses "oyes".  En externe ensuite où il se présente comme un sauveur ou pire comme un "preneur de honte" à l'image du personnage de Boris Vian dans "l'arrache-coeur" où un philosophe arrivé dans un village pour en changer les mauvaises habitudes, finit par devenir une sorte de "ramasseur de honte" envers des villageois qui n'auront pas changés de fonctionnement, mais qui auront trouvé en ce nouveau convive une sorte de "bonne conscience" . A la différence de ce personnage, nos politiques ne deviennent pas la " bonne conscience" par défaut, mais bien par choix et par excès d'égocentrisme persuadés qu'il sont de changer le monde. La maîtrise du pouvoir restant son véritable objectif.

La bonne conscience par l'émotion est devenue un argument qui se développe dans l'ensemble des strates de notre société. Cette mise en condition par l'émotion profite à l'embrigadement et explique aussi les métamorphoses d'âmes fragiles en guerriers sanguinaires et kamikazes. Et ce n'est pas en déclanchant une loi de déchéance nationale que l'on résolvera une situation qui s'enlise dans une démocratie qui se démembre de plus en plus.

Autre conséquence de cette manipulation par l'émotion: L'inaction. Il n'a échappé à personne que l'action collective régresse dans notre société. Les manifestations ?  Ce sont plus que des tours de pistes organisés par des formations politiques ou syndicales plus par habitude que par choix ou pour obtenir quelque chose. Seuls quelques groupes savent encore ce que "manifestation" signifie. Nous l'avons remarqué dernièrement avec les agriculteurs. Et encore...   Le reste n'est qu'un tour de manège gratuit.

L'inaction du collectif a fait émerger d'autres techniques de manifestations. Plus passive, la marche blanche est l' exemple symbolique qui sort tout droit de cette culture de l'émotion. On va se rassembler pour honorer les victimes et plus pour dénoncer la cause du drame.

C'est comme si l'impuissance de l'action qu'on veut nous inculquer depuis ces 15 dernières années est un point de non retour. Plus rien n'est possible ! Trop de contrôle, trop de lobbies, trop de puissance politique. Ré-Si-Gna-Tion !  L'homme n'est plus rien dans une société. Il est devenu un consommateur à qui on accorde encore la liberté de fonder une famille et de vivre comme il l'entend.Mais pour combien de temps encore ?

Nos régressions sociales et politiques s'inscrivent  dans notre société. L'émotion est l'une des armes utilisées par celles et ceux qui ont le pouvoir pour nous soumettre. On veut nous donner une mauvaise conscience sur un hypotétique acte de révolte. C'est une véritable stratégie de destruction mentale destinée à nous rendre complément cons et esclave.

Quelle sera la prochaine étape ?

 

Joqeph Bernard

Lire aussi l'article d' Anne-Cécile Robert dans le monde diplomatique

 

 

EELV s'egosille contre Cosse sans se regarder dans un miroir

 
4396460 3 c7ff ill 4396460 2b4b 588886 b33f7824b430843b618d98e6f5c09f6d
 
 
Les "grands penseurs" d'Europe Ecologie Les Verts me font marrer ! Ils s'indignent et s'acharnent sur Emmanuelle Cosse en la qualifiant parfois "d'indignité écologiste" parce qu'elle participe au gouvernement de Hollande avec la majorité socialiste. Même si la décision peut paraître étonnante et opportuniste, la caste  " résiduelle politique" qui compose encore le parti "EELV" devrait aussi se regarder en face avant d'affubler une des leurs d'adjectifs qui  dépassent largement le concept de la non-volence si précieux, pourtant, à leurs yeux.
 
C'est une habitude dans les partis politiques français. Si vous n'appliquez pas la décision majoritaire du mouvement, vous êtes une vraie merde ou un traitre. Le fonctionnement est le même dans ces mouvements qui se réclament de la liberté de choix et la démocratie participative. Tout cela, ce ne sont que des mots qu'ils dénaturent et trahissent pour la gloire du drapeau et leur petites personnes. Et même si les écologistes sont certainement plus prompts au débat interne que d'autres mouvements français, il n'empêche qu'intrigues, renversment de soutiens internes, trahisons, irrespect des valeurs  écologistes sont des habitudes récurrentes chez eux aussi !
 
Rafraîssichez-moi l'esprit, ne sont-ce pas les mêmes qui, dans certaines régions départements et communes, participent aux exécutifs socialistes ?
 
Où est la différence de comportement ? Ah oui: la participation à un exécutif local a été actée par le mouvement et pas le choix d'Emmanuelle Cosse. Certes, certes...sauf que la conséquence est la même ! Les écologistes soutiennent les exécutifs socialistes locaux et mangent dans la gamelle des responsables politiques qui soutiennent le gouvernement Hollande et, de fait, l'état d'urgence et la déchéance nationale  Et même s'ils ne la votent pas, il y a soutien. Comment peut-on sieger  dans des exécutifs régionaux avec des personnes qui soutiennent la politique nationale du P.S. et donc des lois qu'ils combattent ?  Qui a-t-il plus important que la loi de déchéance de nationalité .....Le bio dans les cantines scolaires ? Arrétons de nous prendre pour des "billes" !
 
"Faut vraiment ne rien avoir dans le pantalon que d'accepter ce genre de pacte ! " Souligne un militant de Greenpeace ancien membre d' E.E.L.V écoeuré par les "magouilles internes de ce parti" .
 
On nous dira pour argumenter les choix que localement les priorités sont différentes. FAUX ! Les lois françaises sont appliquées en France par l'intermédiare des préfectures qui sont locales, elles,  et à laquelle les représentants politiques de communes s'associent dans le cadre de comités de pilotage qui se multiplient à tour de bras. Argument non recevable et très souvent utilisé par des politiques qui tentent de justifier leur choix à une participation d'un exécutif avec, aux manettres, des responsables politiques qui contredisent quotidiennement les "valeurs " du parti écologiste. Ridicule moyen pour continuer à se regarder dans une glace en teint de faux-cul !
 
La décision d'Emmanuelle Cosse est certainement un acte opportuniste et inutile. Mais au lieu de la trainer dans la boue comme le font les écologistes d'E.E.L.V, ceux-ci feraient mieux de regarder de plus prés leurs propres trahisons qui a une conséquence : L'érosion massive de leur électorat qui reste néanmoins suffisant pour leur permettre de "peser" dans les négociations. Et tant que ce sera ainsi, on défendra l'appareil au noms de valeurs pourtant bafouées sans cesse par des écolos opportunistes et très ....'cosse-tic'.
 
Jospeh Bernard
 
 

L'édito mégalo : Le retour du grand con

Joseph bernard

"Une satire est un texte dans lequel un auteur critique, en les ridiculisant (souvent au moyen de la caricature), les mœurs de ses contemporains, des défauts..." ( Encyclopédie Quillet )

 

Ah ce Joseph Bernard ! Toujours aussi mégalo. Il faut encore qu'il enquiquine son monde avec son Canardeur. Mais oui chers amis et amieeees. C'est enfin le retour. Parfois insolent, provocateur, cascadeur diplomatique, ce défenseur patenté de la liberté d'expression par la satire et la contremesure inexistante revient pour de nouvelles aventures !

Rassurez-vous, il n'est pas seul. Des gens dans l'ombre travaillent d'arrache-pied pour glorifier l'image de ce pecno des temps modernes ! Il va encore nous "bassiner" avec ses articles saugrenus que même François Hollande lit entre sa turlute matinale et le figaro, journal ultra gauchiste et dangereux pour le grand capital.

Son retour vous bouleversera et vous illuminera. Mais surtout,  il vous cassera les roubignoles tout le long des jours à venir. Quelle merde tout de même !

On le croyait fini, terminé, éliminé. Plus personne n'entendait parler de lui. Et, incroyable que cela puisse paraître, il est toujours là le "jojo" !  Toujours à ramener dans sa besace des frasques quotidiennes glanées d'ici et de là cahin et Kafka !

Annoncé très souvent et peu présent, le canardeur est vraiment de retour.

Désormais, c'est parti. Où irons-nous et avec qui  ?

Qui aura la mauvaise idée de publier des textes, images ou dessins insolents, provocateurs ou réalistes  dans ce média pourri.....Hein ? Il vous le demande ?

Vous le saurez en lisant régulierement nos articles. Pour ce qui est de la future version papier, elle est en préparation. Patience vous en faudra. On aimerait faire un gros coup. Mais chut...cheet !  D'abord prenons le temps de faire à nouveau connaissance.

Mille excuses d'exister.

J. B (Djibee)

 

Hollande termine son mandat avec de l'humour

 

C est lui

 

Ils s'égosillent à chercher des raisons politiques à ce nouveau remaniement gouvernemental. Les médias sont tombés dans leur propre piège à cons. Ils n'ont même pas remarqué que ce nouveau gouvernement n'était qu'un dernier pied de nez de Hollande avant sa retraite anticipée de 2017.  Le sociétaire de l'Elysée n'a pas de chien mais il a du mordant ironique. Il pourrait écrire dans un journal satirique.

1/ Les écolos

En donnant à Cosse, Placé et Pompili des portefeulles politiques nationaux, il a prouvé à  ses détracteurs que l'humour écologique c'était  lui. En agissant ainsi, il a porté un coup de poignard à Europe Ecologie Les Verts en les affublant d'une image de "faux-derch" enrobé d'opportunisme à la con.

Du coup, la conséquance à ces nomminations, c'est l'arrivée d'un pur-produit  de la dispora organique des écolos. David Corman secrétaire général d'EELV ! Un comédien en guise de porte-drapeau pour un mouvement qui n'a plus rien à dire sauf à promouvoir des noms à des postes. L'écologie politique à la française est devenue en 3 minutes la risée de l'Europe. Hollande est bon !!!

 

2/ Le radical Baylet

Il a été mis en cause dans une histoire de favoritisme que tout le monde a oublié car notre mémoire est une sorte de boule de flipper sauvage et ne retient ce qu' I-télé veut nous faire retenir. Revoila un type radical certes, de gauche, pourquoi pas, et surtout patron de presse. A titre comparitif, un bon Baylays, vaut mieux qu'un Baylet à la sauce rétrograde et jacobine.

 

3/ Jean-Marc Ayrautl

Alors là, Hollande nous gâte. On l'a connu en une sorte d'écho permanent de Hollande ne faisant que répéter bettement mais avec les honneurs, les ordres de l'Elysée, voilà qu'il revient sans aucune fierté à un ministère. Ayrault doit être un adépte de la soumission permanente. Et  là, il ne s'agit même pas de sacrifice mais d'une forte propension à adorer la sature de "toutou à son pépére"

Finalement oui Hollande a un chien: Il s'appelle Jean-Marc Ayrault !

 

Josph Bernard

 

 

Rouen : La maltraitance des personnes handicapées

 

 

Sans titre 62

 

S'il fallait dresser un classement des villes ouvertes au handicap, je doute que la ville de Rouen ne soit placée dans le groupe de tête. Pire même, les ras-le-bol se  multiplient dans une cité qui se fout totalement de la réalité quotidienne vécue par quelques citoyens rouennais. Diminués physiquement,  ils restent tout de même des contribuables que l'administration n'oublie pas de rappeler à l'ordre quand il le faut.

Un nouveau carton rouge est à décerner aujourd'hui pour ce conducteur de voiture abruti qui, pour éviter de payer un parking car bien évidement la ville lui appartient, s'est garé sur un emplacement interdit empêchant  toute mobilité.

Mais carton rouge également pour la commune qui, en installant des plots en quantité sur les trottoirs de la ville, empêche le bon déplacement des personnes en fauteuil roulant. Du coup, voila ce que ca donne en image. Ajoutons que les plots inutiles de la ville disposés à droite et à gauche de la voiture empéchaient à la personne en fauteuil de contourner l'obstacle. A noter que cette situation durera un bail ! Nous noterons l'incroyable "zen" de la personne se déplaçant en fauteil qui semblait dire " Je suis habituée"  et l' inadmissible foutage de gueule du conducteur qui faisait celui qui ne voyaait rien dans sa bagnole....Bref : " rien à branler des autres"

Symbole d'une société individualiste qui se fout des autres dans une commune qui en rajoute en matière d'obstacle aux handicapés.

Joseph Bernard

La batmut de mes rêves

Rubrik"s cube : Le dico atypique

Pn 199264

Une Batmut rouennaise

 

 

Batmut : Mot féminin issu de l'accouplement végétatif d'un bâtiment et d'une mutuelle volontairement assistée (M.V.A). La Batmut désigne une forme de constructuction typiquement rouennaise de type " après-guerre" ayant la particularité d'abriter des conspirateurs anonymes adeptes de l'économie sociale et solidaire en gestation épidermique et adonique ...... m'amer.......Mamère m'a tué ! .

 

Exemple: " Dans ma batmut, il y a la clim et un autogivrant "

 

 

Prouchoumer sans complexe

Rubrik's cube : Le dico atypique

 

6089049 ab9f048ff73a0484b8478987af88b657

La maison d' E.T en version " prouchoumique "

 

Prouchoumer : Verbe intrensitif et impétrant du 1er degré au regard de la loi, il signifie " Magrir à vue d'oeil".

Exemple de phrase pour noël: "Je prouchoume tel un TGV dénoyauté" ! 

 

A prononcer après la dinde de Joelle !

 
 
 
 

Archives ou nos merdes de 2012

Nous avons déjà existé ! voui-voui-voui-voui

La preuve en ligne

Régalez-vous d'une époque pas si lointaine