Billets de lecanardeur

  • Le canardeur fait mouche

    Ca plait ! Notre Journal se vend ! La version papier fait de l'éffet ! Il reste que des efforts sont à réaliser, mais nos premiers lecteurs apprècient la ligne éditoriale. Voici une version courte de notre Magazine. Partagez , donnez-nous votre avis et surtout abonnez-vous pour que nous puissions  développer le journal. Votre soutien est essentiel. 

     

    Abonnement : https://www.lecanardeur.com/pages/page.html

     

     

     

  • Lubrizol: Chaberlipopette !

    Chabert

    Oh Hé, je n'ai à rien voir avec ce mec ! Il est con ce Quillet !

     

    En début de semaine, pendant que vous enleviez la suie encore fraîche, les "zélus" du 21 ieme siècle se réunissaient pour un conseil municipal spécial puisqu'il s'agissait du premier rendez-vous politique officiel après les jolies fumées non-toxiques de Lubrizol qui nous ont apportés autant de jolies choses.  D'abord il y eut les prises de paroles politiques de chaque groupe. On vous passera les interventions de Nicolas Mayer Rossignol, Bob Picard, P'tit vieux-Bures et Pennelle. Rien d'interessant ! Ces gens ont la compassion d'une huitre végétale lubrizolifiée !

    Et les cocos ?

    Et que dire de Manuel Labbé ! Le gars, il profite de la situation pour rappeler la logique négative du capitalisme. C'est vrai, il a oublié Tcherno-débile et la logique sovietique ! Pathétique ! Quant-à Jean-Michel Bérégovoy !!! Je l'aime bien, mais sa première intervention était "troulifique" voire liquéfiante. On n'a pas trop compris où il voulait en venir ! Les 6 minutes d'intervention par groupe s'étaient transformés en 20 minutes de soupières élimées ! Heureusement que sa deuxième prise de parole sera nettement plus intéressante et construite. Rien d'écrit, tout du coeur, c'est ça le vrai Béré !  Il reste l'intervenant le plus interessant avec des couilles ! Admettre que les élus ont une responsabilité dans la situation et le dire aussi nettement, bah...Chapeau ! Les autres, ils ont bien fermés leurs becs et admis aucune responsabilité !

    CHABERLIPOPETTE

    L'intervention qu'il faut retenir pour sa méchanceté, son irrévérance et son indécence, c'est bien celle de Patrick Chabert. L'humain , par la force des choses, est retombé dans ses travers de 2014 ! Son outrecuidance est revenue à la surface. En 4 minutes, il a réussi à se mettre à dos tout le monde lançant des "scuds" immérités ! Ainsi, il attaquera une rouennaise qui avait pris la parole ( Ah oui, j'oubliais....les gens avaient le droit de prendre la parole à ce conseil municipal...), puis jettera l'opprobe sur l'élu de permanence lors de l'explosion "Lubrizolique" pour terminer par fustiger Bérégovoy sans le nommer, mais tout le monde a compris, pour " récupération politique". Le truc de fou !

    En peu de temps, le Canardeur du soir est retombé dans ses travers qui l'ont nui en 2014 ! Alors que je pensais qu'il avait changé....Des nèfles oui ! En tous les cas, si c'est cela qu'il cherchait à faire, c'est à dire: se faire détester par l'ensemble des présents et se faire l'avocat de Lubrizol...ce fut une réussite ! Un testament politique ? "Puisque vous ne voulez plus de moi, je vais vous pourrir la vie ? " Pourquoi pas ! Après tout, il a raison : Ses collègues politiques ne l'ont pas ménagés ! Seulement voilà, au lieu de s'en prendre aux vrais responsables de sa mise à l'écart politique pour 2020, il canarde ailleurs et gratuitement !

    Du coup, cet échange qu'Yvon Robert avait souhaité avec la population présente au conseil a été un peu "lubrizolifiée" par Chabert ! Dommage car le moment fut très intéressant. Nous y reviendrons dans un autre article.

    Frédéric Quillet

  • Lubrizol: Quand les politiques vous disent ce qu'ils veulent que vous croyez !

    Lubrizol ras

     

    Dans l'affaire de l'explosion ET de l'incendie du Lubrizol, des responsables politiques locaux ou Nationaux vous assurent que le site LUBRIZOL et le seul de Rouen qui se trouve en seuil Haut . C'est  FAUX : voici un extrait ( concernant le Rubis Terminal) d'un rapport que nous publierons demain  : 

    3. Système de Gestion de la Sécurité
    Le dépôt CRD est classé Seveso seuil haut au sens de l’arrêté du 26 mai 2014 relatif à la
    prévention des accidents majeurs. C’est pourquoi, RUBIS TERMINAL a mis en place un
    Système de Gestion de la Sécurité décrit dans le Manuel Entreprise.

    Notre dossier de 4 pages qui parait en Octobre vous dévoilera la pétaudiaire sur laquelle nous vivons et dont on cache au rouennais la dangeresité sciemment ! 

  • Municipales 2020 à Rouen. " En Marche et le poker menteur"

    Illusions perdues

     

    Pol Hitologg, notre nouveau correspondant politique, l'a signalé dans son billet d'humeur :  Les municipales qui se profilent à l'horizon (zon-zon) promettent dans le mauvais goût !  Alors que Nicolas Mayer Rossignol fait son bonhomme de chemin en animant des réunions sans aucun intérêt (l'idée étant de faire de la présence de terrain), du côté des centristes et de la droite, on est quelque peu perdu.

    Les protagnonistes majeurs des dernères élections de 2014 grands perdants après une campagne desastreuse, sont de retour. Robert Picard, Jean-François Bures, après avoir discuté longuement avec Jean-Louis Louvel (pour Bures) et " En marche" ( pour Bob), se sont déclarés ! Pire ! Bob, lui,  manque d'etoffe politique pour se poser en leader. Du coup, il s'est age"nouillé" devant Dame Caron dont la facilité à mener un groupe ne surprend plus depuis qu'elle est élue au département. Marine en Leader, Bob en équipier arriviste, Louvel en branle-bas-de palette, tous attendent la décision final d' En Marche nationale. Et  Patrick Chabert,  il fait quoi lui ? Va-t-il se déclarer aussi ? Pourquoi pas ! Ou serait - il au courant de quelque chose ?

    La rumeur, l'intox ? NMR en Marche ?

    Alors que tout le monde reste sur les nerfs, depuis quelques jours, une rumeur circule: Nicolas Mayer Rossignol aurait négocié un soutien d'Edouard Philippe en échange d'une liste " banquette "du P.S  au Havre. Tout le cheptel de la politque rouennaiuse est au courant de cette info. Contacté   par notre rédak-Chef, Nicolas Mayer Rossignol a pas répondu qu'il s'agissait d'une "rumeur sans fondement "* Quoiqu'il en soit , c'est du côté de la capitale que l'on saura si NMR passera à droite ou si, finalement, tout n'est qu'intox.

    Alors qui dédrochera la timbale "LREM" pour aller boire la soussoupe du pouvoir  : Louvel ? Marine Caron et son boy-Bob ? Mayer-Rossignol ? .....Une bonne tourbe en perspective ? Une bonne claque en vue pour les perdants, ça c'est certain ! Les illusions perdues cela devient une habitude chez certains !

    Frédéric Quillet

    * Réponse tardive de Nicolas Mayer Rossignol

     

     

     

  • Municipales 2020 à Rouen. "Le tout-à-l'Ego"

    Tout a l ego

     

    A l'approche des municipales rouennaises, les egos démesurés se multiplient et s'affichent.Un nouveau candidat Maire par semaine…Pour quels objectifs ? Dans quel but ? Il y a toujours des bons sentiments et des grandes déclarations creuses mises en avant :

     

    "On aime Rouen"… Imagine-t-on un candidat qui n'aimerait pas la ville ?

    "On veut la réussite de Rouen", Non, non moi je me présente mais si la ville se plante, en fait ça m'est un peu égal… etc.

     

    Certains se croient même obligés de préciser : "cette décision n’est ni le fruit d’une conjoncture politicienne, ni l’expression d’ambitions personnelles". Ah! Bon ? Il y avait un doute ?. Non, mais ils commencent une campagne en nous prenant pour des imbéciles ou je me trompe ? Le mot d'ordre semble surtout être "On est tous égo!" Bref c'est du pipeau ! "L'ambition personnelle guide nos pas"… mais ça c'est moins facile à dire…Aucun leadership ne s’est dégagé et tout le monde croit en ses chances. Dans son coin, chacun prépare donc son projet, son équipe et cherche le chemin le plus court vers 2020. Si l'esprit de compétition ou le besoin de se distinguer peuvent constituer un moteur, poussées, comme maintenant, à l'extrême ces attitudes des ego trop forts génèrent inquiétude, dégoût et pitié.

     

    Si l'électeur a déjà compris qu'il n'aurait pas grand chose à attendre de ces candidats, il lui reste l'intérêt ethnologique d'observer les facettes de ces ego surdimensionnés. Maigre consolation. Mais au-delà, amis électeurs rouennais, il est urgent d'en comprendre les mécanismes pour les identifier et s'en prémunir. Nous risquons d'avoir à survivre en leur présence…Existe-t-il une typologie de l'ego ? Certains caractères seraient-ils plus prédisposés que d'autres à déployer ce narcissisme effréné ? Il semble actuellement qu'être de droite (?) et du centre (?) à Rouen soit un facteur de prédisposition. Mais qui est vraiment de droite et du centre à Rouen ?

     

    Bref, on ne peut pas compter sur eux, alors, il va falloir les surveiller, les décortiquer et les contrôler pour qu'ils ne fassent pas trop de dégâts.

    Ce néo-narcissisme galopant demande mieux qu'une observation mi-amusée, mi-attristée de notre part.

    Nous serons là pour vous y aider.

     

    Paul Hitologg

  • coup de gueule !

    Le 28 août 2019

     

    On vous aura prévenus !

    Le Canardeur est un nouveau journal à paraître en septembre avec une équipe de choc aux commandes.

    Un journal satirique et d’investigations, ainsi qu’un témoin de la vie locale de Rouen.

     

    Le Canardeur sera un journal sans concession. Découvrez ce dont nous sommes capables dans le billet politique du jour.


     

    Coups de gueule, coups de sermons, coups de poings sur la table, le Canardeur n’hésitera pas.

     

    Coup de gueule.

    Que pensez-vous de cette diatribe entre deux gamins qui se chamaillent pour  savoir celui qui pissera le premier sur les feu de broussailles qui ravage un petit coin de paradis. 

    Et que je veux bien que tu me la tiennes pour pisser, que tu me donnes des sous pour l’agiter, mais tu t’excuses d’avoir dit aux filles que tu en avais une plus grande que moi !!!

    Allez-donc expliquer qu’ensuite, le gamin accepte les sous pour faire pipi, et qu’il annonce à tous qu’il n’a pas insulté la copine de son copain qui avait dit qu’il en avait une plus grosse ? Que ce serait un autre méchant copain qui aurait fait une blague en répandant la rumeur ?

     

    Mais à quoi joue-t-on ? (A quoi joutent-on???) Alors que le feu menace toutes les toilettes de l’école...


     

    Bon… passons aux choses sérieuses…

    Le Canardeur sera aussi très éducatif ( ne vous marrez pas sans savoir…)

     

    Je ne résiste pas au petit billet de la justice, (mais c’est juste pour le plaisir des mots), qui a désavoué  monsieur le Maire qui voulait qu’on arrête de faire pipi près de son village quand on a pris trop de EPO…

     Le juge des référés du Tribunal de Rennes aurait tapé sur les doigts du vilain garçon, en invoquant dans son ordonnance «  Le moyen tiré de l’incompétence du Maire de L…. pour réglementer  l’utilisation des produits phytopharmaceutiques (????) sur le territoire de sa commune », qui est « propre à créer un doute sérieux quant à la légalité de l’arrêté contesté ». (France24, 28/08/2019 – 07:18)

     

    Ca doit être un fakenews, mais c’est trop classe…

    Quand la Maîtresse d’école se pomponne pour remettre un sale gosse à sa place, elle y met les formes. N’est-ce pas ?

     

    Lecanardeur.com

    Ânkh 

     

    Mot clès : lecanardeur, le canardeur, journal, satirique, investigation, investigations, Rouen, enquêtes, amazonie, feu, pesticides.

  • Jean michel Bérégovoy nie toute rencontre officielle avec Louvel

     

    Bere

    Jean-Michel Bérégovoy leader des écologistes rouennais a nié avec vigueur toute rencontre officielle avec Jean-Louis Louvel comme ce dernier l'annonçait dans une interview de 76 actu. " Si le fait de croiser des gens dans un couloir et d'engager une discussion anodine est une rencontre officielle avec les écologistes, alors c'est troublant" répond l'adjoint au Maire de Rouen. Suggérerait-il un manque de conscience politique chez l'investisseur Normand ? 

    Première peau de banane ou réalité adipeuse chez mister palette ?

     

  • Rouen 2020: Madame Louvel a dit "oui"

     

    Jll

    J-2L en route pour la mairie de Rouen

    OUF!  Nous sommes fixés ! Jean-Louis Louvel, grand manitou-entrepreneur représentant plusieurs millons d'euros, pourfendeur de l'incompétence, chevalier de la légion d'honneur, donc "homme respectable" (on va y revenir), philosophe incongru de l'indicible, donnateur conscient de son "soi" et "moi" profond à la société -qui entre parenthèse ne demande rien-, grand chef Sioux de plus de 35 bipédes armoire à glace se débarrassant d'un ballon ovale tout en avançant...........AVAIT besoin de l'aval de sa pauvre dame qui a du se dire " Déjà que je ne le vois pas beaucoup, il veut se mettre dans la politique", a, en grand " Proustien" qu'il est, annoncé qu'il était candidat pour devenir Maire de Rouen ! 

    Sans déconner:  Quelle Info !  Rouen est boulversée ! Pourtant, après sa déclaration, aucune manifestations locales, pas de banderolles hétérophobes ! ouf !  Nous sommes rassurés et Jean-Loup Gervaise (le ministre rouennais du bruit essentiel et arômatique)  peut se rendormir en attendant les emmerdements de sa dernière foire St Romain !

    Bref, LOULOU est candidat ! Mais candidat ne signifie pas déposer une liste ! Rien n'est fait. Ne nous emballons pas ! Il reste encore du temps pour changer de courgette ! Question melon, la légendaire humilité que "mister palette" a su préserver lors de ses derniers échanges, s'est effritée en l'espace d'une interview vénusienne  ou adiposienne, mais certainement pas terrestre ! Cet homme pense serieusement (c'est dit dans l'interview de 76 actu) qu'il est respectable car il eu une médaille et pas n'importe laquelle : La légion d'honneur !

    BAH VOYONS !  Petit LOULOU, sans vouloir vous vexer, ça fait un bail que le fait de recevoir la légion d'honneur n'est pas un gage d'horabilité ! c'est une question de réseau et d'intérêt! ! Nous ne sommes plus en 1985 ........la naïveté du peuple, c'est terminé !  Sans aller rechercher sur Internet, pensons à Armstrong le cycliste Belge, Paul Aussaresses,Claude Gübler. Tous l'ont obtenu et l'ont perdu  ! Donc, l'honorabilité de la légion d'honneur, ce n'est jamais du bêton. Et c'est même inquiétant de mettre cette distinction en avant quand on dit en amont qu'on est d'une nature simple et pas autocentrée pour un sous. Et surtout, LOULOU, voyons, ne pas confondre enquête de police et investigation. J'ai assisté une fois à une enquête de police pour la légion d'honneur....c'est du pipeau saupoudré  de perlimpinpin.

    Les morceaux choisis de l'interview de l'excellent "76 actruk"

    "Quand je coupe un arbre, j’en replante deux. " En quand tu fermes des postes tu fais quoi, tu plantes combien de familles ?

    "Aucune toiture végétalisée, aucune ferme urbaine " Logique. t'as remarqué la pollution dans Rouen ?. pollution émanant principalement des usines gérées par des investisseurs qui te soutiendront peut être dans ta campagne d'investisseurs...

    "C’est un sacerdoce, un engagement au service des autres." Et voilà ! Saint LOULOU priez pour lui !

    "je ne vais pas maintenant vous parler de la teneur de mon projet, ni de mon équipe. Le but est de rassembler " Traduction : D'abord je négocie les postes d'adjoints, après, pour les miettes, on fera de la démocratie !

    Et là ....le truc que je soutiens à fond !

    "le maire doit être le meilleur ambassadeur pour la promotion du territoire " LA OUI ! C'est là que perso je te rejoins LOULOU ! Mais avec une pluralité dans l'emploi et les types de sociétés en évitant de faire de Rouen la plateforme totalitaire du tertiaire, un équilibre est indispensable ! Mais rappelons à Mister palettes que le Maire est aussi garant de l'équilibre social !

    Voilà, bon bah Y A qu'à !

    Joseph Bernard

     

  • Le canardeur ne te loupera pas !

    La canardeur derniere version 1

     

    Vous connaissiez dans l'équipe "Le tonton flingueur" notre philosophe littéraire, Joseph Bernard, enfilade visuelle du temps perdu, Frédéric Quillet, le patron déluré qui fait de la politique tout en développant un journal d'information satirique et d'investigation, voici qu'apparait Ânkh☥ . Vous pensiez avoir tout lu dans Le Canardeur  ? Ânkh☥ va vous prouver le contraire. Il vous tribouillera le cerveau comme on peint une toile avec des ongles crochus ! Voic son petit mot d'accueil qui paraîtra aussi dans un blog dédié....bientôt ...

    Le Canardeur arrive ! Satirique, sans pitié, journal d’investigation, « Le Canardeur » sera en plus une référence de la vie locale.

    Le Canardeur sort son premier numéro en septembre 2019. Le journal Le Canardeur n’épargnera personne par ses enquêtes. Il dénoncera certaines dérives inacceptables de notre temps. Le tonton Flingueur du Canardeur arrive ! Il frappe fort d’entrée ! Ce journal  sera aussi acteur des activités de Rouen, cette si belle ville de Normandie(que certains auraient tendance à prendre pour une cagnotte). Le journal "Le Canardeur" poussera les coups de gueule que tout le monde aimerait pousser quand on en entend certains parler ! ( Il vaudrait mieux parfois qu’ils la bouclent). Pas de parti pris ! (Les partis politiques prient?), mais ça va canarder. Ça va grincer des dents, il y aura de la sueur et des larmes !

    Dès le 16 septembre, sur Internet : www.lecanardeur.com
    Et en format papier 16 pages,pour votre plus grand plaisir.  Venez rejoindre la communauté de ceux qui en ont marre que certains se sucrent sur le
    dos des moutons pelés !


    Ânkh☥
     

  • Marine Caron va t-elle se Louveliser ?

     

    Marine

     

     

    Darmanin a ouvert la voie aux jeunes pour administrer  une grande ville à Tourcoing. Rouen, 111 000 habitants pourrait imiter la commune du nord de la France avec  Marine Caron. La petiote du P.P.R (paysage politique rouennais) hausse le ton en cette rentrée. Elle a décidé de montrer ses crocs dans un monde local trop masculin à son goût. Seul bélmol à mes yeux (mais il en faut pour tout le monde) : elle est lectrice de Bussi !

    Oui je sais, ce n'est pas bien de dénigrer un auteur à succès  et surtout s'il est de votre coin ! Mais justement : Est-ce un vrai goût d'une écriture insipide sans relief, utilisant le ton officiel du best seller, sans aucune commune mesure avec celui de Maurice Leblanc que certains critiques osent mettre au même niveau ? Ou alors, ou alors, est-ce un intérêt calculé pour se mettre dans sa poche les femmes Normandes lectrices inconditionnelles de l'écrivain  ? Marine Caron fait la "une"  de "Normandie Magazine" en Septembre prochain. Le bimestriel régional lui consacre 3 pages ! On y apprend quoi ?

    D'abord Caron a tout compris de la politique

    Et paf, page 29, Hervé Morin en prend pour son grade: " "il veut souvent imposer sa façon de faire" , " Il a compris que cette fois, nous ne partagions pas la même vision" Et voilà comment on tue le "père" en politique ! Et encore, elle est sympa, car Morin est outrecuidant,  hautain et considere les nanas comme des femmes soumises ! Le macho par excellence !

    Va t-elle changer le logiciel politique ?

    Bon, on a compris ! La citoyenne Caron veut tout ! le beurre et l'argent du beurre. Elle n'est pas contre une alliance avec la droite nationaliste comme les républicains, évoque l'ambiguité de la ligne de ce mouvement, mais ne lui ferme pas la porte.  Faut dire qu'elle se sent tout de même un peu centriste ! Du coup, rien ne change, uniquement la com et les mots. Bures et Chabert se sont réunis au deuxième tour à Rouen en 2014. Et  elle, bah...elle veut juste faire la même chose mais au premier tour !

    Louvel, un allier de choix !

    Et si Jean-Louis Louvel la portait en haut de la liste ? Alors qu'à un moment Sarah Balluet semblait tenir la corde d'une liste qu'elle ménerait soutenue par Loulou, celle qui a claqué la porte au P.S pour n'avoir pas soutenu Mayer Rossignol quand on lui a demandé de le faire, pourrait se voir chiper la place par Marine Caron. Imaginez Caron soutenu par mister palettes avec derrière lui toute la diaspora  locale d'investisseurs qui tournicottent dans le vieux monde et dans les réseaux assombris Normands depuis 30 ans ? pourquoi pas : Une vraie brochette de vieux briscards !!!

    Alors quoi Marine vous y allez en tête de liste ou c'est juste pour faire du bling-bling cette interview ?

    A en croire François Dammarie l'auteur du papier sur la petiote, à 28 ballets, elle aurait déjà un caractère bien trempé ! mais voilà, y a t-il de la place pour ce genre de candidature. Ce qui est certain, c'est que si Marine Caron réussit son pari de regrouper le maximum de mouvements autour de sa candidature dont Jean-Louis Louvel et sa troupe d'investisseurs au sein desquelles certains développent une morale à plumer une oie vivante, elle fera un score !

    Gagnera - t- elle pour autant ? Peu importe ! A 28 ans quand on est intelligent et mordu de la politique, on regarde bien au delà d'une victoire. On regarde la notorité. Marine Caron nous la joue un peu comme Valérie Fourneyron en son vieux très vieux temps,  mais dans un autre registre. L'ancienne ministre, elle, la jouait " peuple, je suis avec toi" ... cause toujours ! Marine nous la joue plus fin mais les techniques sont les mêmes : Etre partout à la fois....remplir l'espace médiatique. Et celà, elle sait faire ! Louvel sait qu'elle peut être un bon atout pour gagner. Il s'en fout si il n'est pas en tête de liste. De toute façon, c'est lui qui trirera les fiçelles de la liste et du reste si jamais il s'embarque dans le même bateau que Marine.

    L'article nous apprend aussi que Normandie Magazine devrait changer de photographe ! Car si la "une" est réussie, on ne peut pas en dire autant de l'interieur.

    Frédéric Quillet

     

     

     

     

     

  • Le canardeur papier, c'est pour bientôt

     

    Magritte

     

    Putaing ! Est-ce qu'on n'est prèt ? D'ailleurs naissons-nous prêt ? Et d'ailleurs kesk'être prêt ? Préti, prétal prétus ! Ferventer sommes-nous en mode latinos-distingué !

    C'est toujours grisant quand tu crées un truc et qu'il va être édité.... Peut-être qu'il faudrait écrire "Blanchant" car au niveau du gris, ca devient pas clair ! C'est pas comme il y a 7 ans quand nous sortoumes le numéro un du canardeur ! Quel souvenir ! Le journal était imprimé depuis des jours et au moment de la vente, paf ! L'affaire Merah nous tombe sur le palto ! Alors, tu vois machin  ? Tu le vois le pont ? Bref, malgré tout, nous fîmes un Tarkon ....un bata ...Enfin bon, tu nous as compris ? 

    Et puis  et puis 5 ans après l'arrêt du brouillus magzimus, nous r'vla ! avec une autre équipe, une autre dynamique. certains nous ont quittés...mais vraiment ! Nous pensons à eux. On les appelait Moule-frite et Simone de Bavoir ! En réalité, il s'agissait de Philippe Méoule et Cécile Geng. Alors voilà les potes, cette nouvelle aventure vous est dédiée où que vous soyez bande de nains ! Chiasse ! Vous nous manquez "grave" ....

    Nous reprenons le flambeau avec un enthousiasme affolant. Vous allez en redemander. Satire et investigation !!! Treskurbique ! Et à tout cela nous allons ajouter de la créativité du délire, du vrai, du faux, du morbide, de la fiction....des fausses-fake-News ! 

    Le site prendra un peu plus d'ampleur. Il y aura du gratuit et du payant. Bah oui  ! Et vous, les" morcelés" des médias pré-fabriqués, les vrais insoumis de l'information, les déjà-dégoutés du Poulpe, les incompris du Paris-Normandie et ceux qui aiment l'écriture décalée, l'oreille de minuit, la muse écarlate, les lendemanins qui troufouillent ! Vous serez gâtés . Et les autres, allez vous gratter ! 

    N'empêche que défendre la liberté d'expression, ce n'est pas donné à tout le monde ! Preuve en est : Nous sommes pauvres ! Nous n'avons ni palettes à recycler, ni sceries à racheter et surtout pas de Jet privé! ...Après, chacun sa louve et les grues seront bien gardées  ! 

    Le Canardeur est le début d'une aventure qui va nous mener loin si dû moins, nous ne nous faisons pas péter la tronche avant ! Alors, en attendant, restez branchés sur notre site à 3 balles et à très vite pour le journal papier ou numérique ! On vous en dit moins très bientôt bande de veinards !

    Frédéric Quillet 

     

     

  • Des élus puits de science, luminaires célestes

     

     

    Mais qu'est-ce qui faisait sourire aussi ardemment Von-Von lundi soir au conseil municipal ? Yvon Robert, le Maire de Rouen, rappelons-le, brillait dans la décontraction totale. Etait-ce la présence d'étudiants en science politique de Rouen ? Iceux ont dû se marrer ou rester coi quant-à la prestation scénique de nos représentants municipaux. Droite et gauche ont flamboyés dans la caricature granguignolesque parsemée d'indélicatesses toujours issue de la même tendance, celle de l'extrème droite officielle et de la "camoufflée" !

    Si certains voyaient chez les élus de la ville de Rouen des exemples de respectabilité pour aller jusquà proposer à des étudiants de les écouter, ils doivent mordre leur chapeau ce matin. Entre un Patrick Chabert qui s'embrouille dans ses analyses jusqu' à devenir inaudible, un Robert Picard rapporteur d'une motion qualifie de "tordue" par Stéphane Matot qui connait bien le principe du cynisme politique, il y avait de quoi rire jaune.

    On donne une note ?

    Honneur aux gagnants: Bérégovoy et Labbé sauveurs de l'assistance

    Jean-Michel Bérégovoy a retrouvé hier soir de sa superbe. L'homme aux multiples positionnements avait la niaque. Posé, enflammé parfois mais toujours flanqué dans la rhétorique. Peut-être brigue-t-il un poste d'enseignant dans la classe de science po ? Pour le fait, tout de même, il devra d'ici là, éviter les discours fleuves et la répétition excessive des " Je le dis" ainsi que de ses fameuses parenthèses qui s'ouvrent et qui perdurent à un point tel qu'on a oublié le sujet de son intervention. Excépté ce détail, il fut meilleur que lors de la dernière séance. C'est dire !

    Le classement des élus du pire au meilleur

    1/ Pennelle et Sprimont : l'un copie l'autre, on ne sait plus vraiment lequel : 3/20 Toujours la même diatribe. Les associations clientelistes, les étrangers sont dangereux, tout est Islamiste, même ta mêre !

    2/ Chabert : Incompréhensible, on s'en demande même s'il est vraiment avocat ! Il ira même jusqu'à bafouiller pendant 30 secondes créant parmi l'assistance des instants de railleries discrètes. 4/20

    3/ Martot : On peut avoir dans la même famille un bon comédien et un pietre intervenant politique. Stéphane Martot reste et restera une énigme politique. Le porte-fligue du co-président de Décidons Rouen s'amusera a arranguer Robert Picard (centristo-sprimoniste) en l'affublant de scrofuleux et justes qualificatifs mais qui n'avaient pas leur place dans l'assistance et surtout devant des jeunes étudiants estomaqués !  5/20

    4/ Picard: L'homme " lustrueusement" épathique hier ! Une motion d'urgence fleuve longue, inutile et surtout qui nous a fait perdre du temps. Von -Von pouvait sourire. Le Budget sera traité après le depart des 3/4 de l'assistance grace à Picard ! 5.5/ 20

    5/ Bérégovoy : 10/20

    6/ Manuel Labbé 13/20 : " Ecoutez Labbé " dira-t-il à Devaux le clérical de service que nous ne noterons pas car inutile dans le débat. Manuel Labbé a été très ironique vis à vis de la droite et de leur argumentaire. Seule son insistance à évoquer " le travail exemplaire des différentes composantes de la majorité municipale" me laisse penser que là, il n'était pas du tout sincère.

    Pour le contenu, nous l'évoquerons après. je dois encore comprendre ce qui s'est dit hier et en plus, je n'ai pas que ça à foutre non-plus ! 

    Félix le chat

     

     

  • Canarder de mille façons

     

    L'expression, quelle qu'elle soit, est la plus belle des libertés. Héritage générationnel parfois titillé, souvent encadré par les pouvoirs. D'où qu'ils viennent, ils se démènent pour malmener cette liberté lorsque l'on n'écrit pas dans leurs sens et que les mots raisonnent en eux tel un poil à gratter.

    Liberté d'écrire, de poétiser, de romancer, d'invectiver, de jouer, de chanter, de rire de pleurer sur des textes, des musiques, des photos, des peintures.....

    Canardons donc ce site de toutes nos expressions et soyons légion dans l'excentricité, la créativité et la provocation. Déranger et oser par et avec les mots, c'est ne pas craindre le glaive du pouvoir et lui rappeler que des sentinelles s'activent pour soutenir une expression libre pour tous.

    Joseph

     

  • C'était hier : Valérie Fourneyron battue par l'inconnu de 19h45

     

     

     

    Machin Adam ! Retenez bien ce nom pour 2020 ca peut "touyours" servir.Il est l'indigne successeur de Valérie Fourneyron. Depuis son retrait de la vie politique et dans l'attente d'une nouvelle mission internationale pour sauver  les athlètes du dopage ( A moins que ce soit pour se donner bonne conscience ou un faux alibi ), l'ancienne députée devenue dépitée n'arrête pas de faire du vélo dans Rouen ! On la voit partout !!!

    Faut dire qu'elle en a encore gros sur la patate et qu'il va falloir pédaler longtemps pour faire passer la raclée de juin dernier. Pensez-vous ! L'ancienne "sinistre" d'un des gouvernements de Hollande, s'est trouvée un sacré adversaire au "court-long" lors des dernières législatives : Machin Adam. L'illustre inconnu de 19h45 s'est vu remporté une circonscription pourtant promise à " Valoche" d'après les matières grises rouennaises reconnaissantes vues les places offertes par la députées rouennaise en 5 ans de bons et loyaux services. Trop sûre d'elle, soutenue par le Paris-Nomandie qui la plaçait en " Ballottage favorable" elle y croyait....Mais Non !

    Il faut bien que jeunesse se passe....

    Bamby la parisienne

  • Les Merguez de merde d'Intermarché !

     

    Herault un plat a l eau de vie explose sur un barbecue et fait cinq blesses dont trois graves

     

    Bon,  vous me direz que la merguez, ce n'est pas très Végan sauf peut-être celle vendue par l' intermarché rouennais situé au clos st Marc dans la partie Est de la ville du pays Cauchois( Oups....je sens que je vais rouvrir une polémique...) : Un produit où il y a de tout excéptée de la  viande !

    A la gueule de la Merguez, déjà, on pourrait se dire " abstenons-nous"! Mais voilà, votre Boucher habituel est en congès et vous êtes en manque de Merguez...votre coprs vous en réclame !  Ca y est vous craquez !  Et puis au final, au diable l'apparence, faisons fi de cette couleur étrange !"" J'achète";

    Putride, dégueu, à cracher dans le bidet. La Merguez de l'intermarché est à chier !

    L' enseigne qui se réclame d'un lien exceptionnel avec les producteurs de terroir doit vivre sur une autre planète en matière de qualité pour la Merguez que l'on pourrait rebaptiser Merd'guez....pas la peine d'en rajouter !

    Bref, si l'envie vous venait de vouloir acheter une Merguez à l'intermaché de Rouen St Marc, par pitié pour vos enfants....Abstenez-vous. Il n'y a rien de comestible dans cet aliment proposé par uneenseigne qui n'a honte de rien ...

    Peter Karansky

     

     

  • Tu pars ?

     

    Est-il arrivé le moment de l’absence, du départ ? De la fin d’un cycle ?

    Es-tu au bout de ton chemin  mon ami ? Entre ces deux trains arrogants, lequel  vas-tu prendre ?

    Quelle distance as-tu accompli sur cette croute terrestre pour en comprendre l’essence ?

    Quel parcours achevé parsemé de sons et de silences accompagnés d’un écho serein, mysterieux !

     

    Pour toi la mort n’est autre qu’une conscience située dans une autre dimension

    Celle où les âmes s’accomplissent enfin après leurs labeurs et leurs joies reçus au temps terrestre

    Le sacré, l’univers, l’ombre parmi les ombres qui trouve enfin l’éclaircie d’une oraison lumineuse

    Tu es prêt  pour le départ et de ce pas, tu prépares ton entourage sans brusquer les choses

     

    Soudain, Tu accélères le mouvement.Heureux de retrouver ce monde caché derrière le voile

    Et ceux qui t’entourent, t’accompagnent  t’aiment  au point d’en oublier le temps

    Une parenthèse, un blanc, un entracte s’installent dans nos vies qui se tournent vers toi mon ami

    Une nuit à veiller à te parler,  à blaguer et à t’accompagner sur le sentier qui mène à la mort

     

    Quel sens a notre existence pour un monde de folie qui explose dans une néfaste nébuleuse

    Quel chemin de vie nous assure la certitude d’être ce qu’on doit-être pour passer le pont de l’arche

    Dans un épanouissement vertigineux de jouissance, symbole de réussite morale et philosophique  

    Pour une vie d’Homme accomplie, aboutie, transmise, réservée.  Une telle vie mérite une belle mort.

  • promenade dans un monde sans fin

     

     

     

     

    Promenade dans un monde sans fin

     

    Récurrence sordide et inévitable farce l’âne-culotte court vers le pré édenté poursuivi par la suspicion céleste

    Qui le caractérise  et se plie comme le temps désappointé sur une multitude de points ivres et malvenus

    L’orgasme révolu s’approche de l’histoire sans fin où gisent deux rivières opposées entre deux feux

    L’ogre original voit  toute sa bonté perdu depuis que le silex a rendu l’âme du temps épineux

     

    Convalescence anodine et parfums insensés l’écharpe artificielle se soumet  à l’épreuve du visionnaire

    Drôle de page que ce petit palefrenier hirsute détalant de toutes ses enjambées vers le square du carrousel bleu

    Du vinaigre empathique bleuté et caressant coule derrière ses pas rythmés par la symphonie adulaire

    Une ligne oubliée s’ajoute au texte originel pour rendre le chemin plus stable au lecteur curieux mais formaté

     

    Si toi aussi tu l’abandonnes le gnome inutile s’enfoncera dans la foret magique sans espoir de retour

    Réagit et ramène-nous le garçon pour qu’il comprenne que ce monde peut aussi être merveilleux

    Sans artifice sans inconscience ni parfum altérant sans sang coagulé sans mystère de cœur sens interdit

    Pour que s’ouvre enfin les « illimitudes » ignorantes qui se cachent pour que chacun puisse enfin « s’entrevivre »

     

    L’équivoque passé du philanthrope velu ressurgit de la mémoire du bambin apeuré et caché sous la rivière

    Qui pour le sauver qui pour le rattraper qui pour le surprendre qui qui qui qui comment quoi donc et ?

    Une rature fissurée de l’espace-temps provoque l’apparition saugrenue d’un pelle abyssale ...c’est elle !

    L’âme-sœur apparait du côté ouest des tropiques enchantés et le petit garçon reprend goût à l’image

     

    Transition d’un passé idiot pour un futur immobile l’enfant au teint abusé soulève les indices effacés

    Il imagine une zone effrénée où il danse tourbillonne chante et fredonne peint et foisonne à reculons

    Pierrot c’est son nom marqué à l’encre de pierre sur un registre poussiéreux et sans amour du côté pair

    Impertinent simulacre d’un amour faussement entretenu amenant le garçon à perdre son équilibre existentiel

     

    L’un perd son temps à procréer l’instant de la descendance convaincu de l’inutilité de son espèce idolâtre

    L’autre lui sourit le cajole l’enjôle le caresse l’embrasse lui porte toute la douceur d’un être aimé

    Une colombe se mêle aux instant prénuptiaux sur une toile subissant les aphorismes du passé perdu

    L’artiste a terminé son œuvre qu’il présentera sans ficelle ni filet à ceux de la cité enfermés dans leur classe

     

    C’est fini terminé compacté et torché Il repart dans la forêt magique pour reprendre son souffle artistique

    Pour que revienne la créativité indispensable à sa vie souvent galvaudée et empreinte sur les faux semblants

    Il retransforme sa forteresse imprenable pour que le parfum poétique reprenne ses droits sans un ton imposé

    Transcrit retranscrit parjuré parfois il s’en fout de l’interprétation humaine car c’est un ange de pluie et il glisse

     

    …Récurrence sordide et inévitable farce l’âne-culotte court vers le pré édenté poursuivi par la suspicion céleste

    Qui le caractérise  et se plie comme le temps désappointé sur une multitude de points infinis et malvenus

    L’orgasme révolu s’approche de l’histoire sans fin où gisent deux rivières opposées entre deux feux

    L’ogre original maugrée de  toute sa bonté perdu depuis que le silex a rendu l’âme du temps épineux...

     

    Joseph Bernard

  • Adieu

     

    J’ai décidé de partir loin des poutres de mon enfance proche des pitres de l’innocence

    Un chemin hasardeux de lumières clignotantes sanglant toutes les âmes perdues

    Une étrange fumée rétrécissant le passé vient de passer sur le parcours des écoliers fantômes

    Elle enjambe le pont comme on passe le temps sans pleurer sous le manteau gelé

     

    J’hèle la cuillère rebelle mais elle ne m’entend pas et continue d’inhaler l’incertain

    Pirates des ombres éphémères perdues dans l’icône particulière qui déroute ta mémoire

    Le scalpel atypique se mêle à l’histoire pour donner plus de couleurs alcoolisées

    L’aile du temps n’a plus de lien avec cette fable éloignée et silencieusement magique

     

    La mémoire ne joue jamais de tours lorsqu'on l’embrasse sur le nez d’un clown triste

    Toutes les illusions du cœur ne valent pas une pelote de fruits défendus par Icare

    Si tu empruntes les deniers du culte officiel tu seras leur prisonnier... n’y vas pas

    N’y vas pas, n’en veux pas  nie le pas vers le tumulte du quadrillage culturel

     

    Ce palindrome de rimes et de couleurs imposées par l’élite bien pensante et victorieuse

    Du moins c’est ce qu’elle pense c’est ce qu’il croit ce sale corbeau de tempête

    Rondes quatrains effilés et strophes défilées ignorant dorénavant les règles imposées

    « c’est  pour le besoin de l’enquête » nous dit le chef de meute...... Balivernes!

     

    C’est pour l’éternité….dada dada dada dada

    Joseph Bernard

    Lire la suite

  • Les coulisses du temps

     

     

    Le temps et l'espace qui déroulent les coulisses prisonnières

    D'une course inattendue démasquant les nymphes d'automne

    Qui q'ouvrent la nuit le temps d'une diphtongue accrobate

    Larguée et Méfiante, elle s'enlise dans la nef de l'âme

     

    Fondue dans la passion iinnique et dilatoire

    Elle déploie Octobre pour griller Novembre

    Et de chimères en chimères, l'écorce des louanges

    Dors ma bellâtre sur ta minerve gratouillée

     

    Lui, construit ses penates  dans son cerveau destitué d'embryons culinaires

    Ami d'une joie suspendue en fonction diligeante, il dilate la grammaire

    Le mât de cocagne en misère absolue voit mylène la " gloussotte" sursautée

    Et s'effondre le pilône ovale pour faute de caractère qui se dilate dans l'apostrophe

    Joseph Bernard

     

    Joseph Bernard

  • L'humanifère

    Une flamme de bois joue à cache –cache avec le vent dans la clairière du village

    Les habitants se sont camouflés en tison inflammable pour échapper à l’abattage

    Une femme amoureuse croyant toujours au comte de fée avait fauté avec la pluie

    Engendrant une rime puis une strophe de mots insensés qui ulcérèrent le roi des buis

     

    Entre les deux familles coriaces et fières on ne pense plus qu’à sauver son honneur

    Un terrain que la pécheresse et le prince de la forêt  avaient feint d’ignorer sur l’heure

    Des monticules de glands de chêne prirent position sur la butte de la plaine maudite

    Les fantassins humains du clan Mac-ychène se mirent en rang pour répliquer à leur tactique

     

    Ils sont prèts pour le carnage sur fond d’amour interdit entre deux races refusant les mélanges

    Comment un arbre pourrait-il aimer un humain et vice-versa et vice-versa mixte de sang étrange

    Dans les deux camps certains ouvrent leur esprit au mix des cultures et des idées d’esprit métissé

    et les traitres à la tradition du sacré sont parqués dans des camps militaires sans pitié et bien gardés

     

    Les opposants solitaires martèlent de tout leur cœur qu’à l’autre bout de la terre on a ouvert les bras

    A l’amour partagé et au mélange de civilisations insistant sur le fait qu’ un homme de bois dirige l’agora

    Au fil du temps la population de la terre d’en haut s’ouvrira au métissage des races pures et dociles

    En attendant le jour de la délivrance on a pris le maquis dans des forêts arides sournoises et volatiles

     

    Des espions froids au sang de corbeaux hypocrites scrutent les insoumis aux règles royales

    Qu’ils soient de bois ou de souches humaines ils sont unis pour chasser les trouble-fêtes de la morale

    Les camps s’affrontent et veillent parfois à l’unisson sur leur dogmes respectifs source de faiblesse

    Une aubaine pour la résistance qui s’organise petit à petit au sein de la plèbe et des altesses

     

    En attendant ce jour de délivrance prochain les combattants du mix des culture observent la bataille

    Qui dans la minute proche va s’entamer sur le champ neutre des deux clans engagés dans la grisaille

    On rêve secrètement à des moments plus sereins avec des airs de parfums aux essences mélangées

    Les amours cachés entre un hêtre de bois avec une humaine s’égrainent petit à petit dans les pensées

     

    Bientôt qui sait...une loi fera de l’interdit une possible ouverture d’esprit dans une société ouverte

    A l’amour mélangé au métissage organisé et régenté pour le bien de l’humanité et des conifères

    Les « humanifères » verront enfin le jour dans une civilisation retrouvée et pointée vers l’avenir

    En attendant  moi humaine je tente de résister dans cette prison  escarpée je t’aime mon chêne-émir

     

     

     

  • La boite

    L autre rive

     

     

     

    Il y a devant lui, dissumulée derrière ses jambes, un objet

    Plaqué au fond d'une boite en ferraille qui l'obstine,

    Et qui appartient à un groupe de métal précieux et silencieux

    Toutes les boites lui importaient, le menaient à l'essentiel. Il le savait 

     

    Parfois, il choisissait la rouge, parfois non. Il les admirait toutes

    D'abord l'exterieur, puis l'ouvrant en toute délicatesse

    Devant ses yeux émerveillés, apparaissait l'utile objet de son émoi

    Ce précieux appareil qui exhausserait l'ensemble de ses rêves 

     

    Ses boites sont étroites et grandes à la fois

    Cachées somptueusement à l'abri des regards drus

    Et du métal, se répend un parfum imaginaire et audacieux

    L'homme réclame à son esprit les projections insolites et irrélles

     

    Celle-là est bleue-nuit et laisse espérer des envies plus grandes ancor

    Assis sur sa paillasse, le regard penché vers le bas-vide, il scintille

    Il tient le précieux du bout de ses mains fermes et vivaces 

    Il projete son futur en fixant le couvercle qu'il va bientôt ouvrir 

     

    Il ne sait ce qu'apportera l'outil étiqueté au rang de colossal 

    Autour de lui tout n'est qu'ombre et douleur

    Pointé vers la la boite, son cerveau s'évade de toutes impunités

    Il s'absout dès lors de ses déboires futurs qui le caractérisent 

     

    Une porte close et des clès hors de portée puissamment cachées 

    Une planche soutenue par deux chaînes, son lit imposé

    Des murs à peine éloignés les uns des autres. Un sol de rats morts. 

    Des barreaux en guise de fenêtre et dans la boite bleue, une lime !

     

    Une lime dans la boite, un sésame aux envies de départ

    Un temps de réflexion observé pour une belle part de désirs 

    Et commence l'acte chirurgical consistant à avancer sans tapage

    A chaque évolution de son oeuvre, ses lèvres se tendent d'avantage

     

    Et l'aube de la sortie devancée arrive. Il saute dans la rue des princes

    Et commence la peur de se faire pincer. Il n'est pas encore libre 

    Il tombe sur une planque de circonstance: Etroite et discrète 

    Il se pose. La terre est truffée de rats les murs ne sont pas éloignés les uns des autres

     

    Peu importe........Il a les clés cette fois -ci !

    Joseph Bernard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Le gland du mois: Le Modem rouennais

     

    Bayroulpe 

    Toujours aussi Poulpiques les Bayrouistes 

     

    Qu'est-ce que c'est dur d'écrire un dimanche en plein mois de Juillet et en plus avec un temps estival pendant que des empafés "lustriques" se chauffent les miches à Ibiza !!!  Plus que dur, c'est une torture voire une preuve de sado-masochisme précoce ! Adorerai-je faire le chien ? Qui sait ! Parfois, malgré l'opposition des éléments naturels qui vous poussent à l'oisiveté "terrassique", on se prend à réagir sur des articles moins extras que terrestres...

    Ainsi, amis (es) de mon style inimitable anti-poulpique et très Carolingien, un jour, alors que je parcourrai la lande rouennaise recouverte de béton et d'arrêts de bus évangélisés par Jycé Decaux, je m'autorisais une halte dans un des bistrots où le café est encore à 1.40 € ce qui reste un maximum pour une dose ridicule de féca et un dé à coudre en guise de tasse. Je me mis à parcourir le Paris-Normandie, l'organe de presse du candidat non-déclaré mais très intéréssé par la question des municipales, j'ai nommé J-2"L" (Jean-Louis Louvel pour les "rupitains"). Et, croyez-moi ou non, je tombe sur un article qui me fait écarquiller mes yeux pourtant en somnolance perpétuelle depuis la mort d'Henry 4 : Le Modem s'est réuni (ce qui est déjà un exploit) et en plus, l'équipe "Orange" s'est choisi son chef de file pour les municipales de 2020 dans le cadre d'un vote démocratique (ou Lecoeuratique, c'est comme vous voulez,"Lecoeur", c'est le "tronpa" du Modem rouennais) : Il s'appelle Jean-Louis Louvel  ! Serait-ce le même Jean-Louis Louvel qui claironne à tout-va qu'il veut faire changer les choses en politique, faire des machins nouveaux et être honnête ?  Il va nous manquer !

    Bon, il est vrai que Lecoeur n'annonce pas qu il souhaite une liste Modem avec notre " LouLou" en tête de liste. Il faut voir plus grand" dit -il . Mais bon, la démarche est tout de même foireuse et très tordue. Et vas-y que je saute sur l'occasion pour tenter d'alpaguer le type que est encensé par les réseaux fermés au grand public. Ces vrais réseaux qui controlent la démocratie et qui se donnent l'objectif de prendre Louvel en otage pour en faire un symbole d'angelisme et de réussite. L'homme au jet privé aurait des grandeurs de respect et d'égalité ! Génial ! Nous sommes heureux. Ira-t-il jusqu'à proposer un tour d'avion gratuit aux gosses des quartiers ?

    La suite de l'article nous apprend que le maître du Paris Normandie donnera sa réponse au Modem après les vacances. Et là j'éclate de rire dans le bar désert. Le serveur me regarde d'un air joyeux . Oui, il faut vous dire que le café était "dégueu" et qu'il ne poussait pas au rictus positif ! Alors, réfléchissons : Donc d'abord des choses à signaler: 

    1- Constatons que le modem rouennais n'a pas de candidat crédible puisque'il élit un type qui n'est même pas au courant de la démarche selon le journaliste du P.N

    2-Que Lecoeur ( On l'appelle aussi "l'investi" ) fait croire à la création d'une liste alors que le Modem rouennais n'a pas les moyens de se faire une liste crédible. 

    3- Que le journaliste du Paris Normandie, pourtant très souvent ironique habituellement, se contente d'un papier mou comme une guimauve à la pêche !

    4- Et, pour terminer cette liste de "choses",  qu'il s'agit d'une technique maladroite pour montrer au LREM rouennais qui à la plus grosse. Style rapport de force bidon pour négocier des places elligibles sur la liste de Adam ! " Christiane, passe-moi le sel ! "

    La noix d'honneur pour le Modem ridicule avec un Richard Lecoeur "sancerrement" nôtre ! Mais bon, ils pourraient aussi recycler Régine Marre... au Modem non ? La conseillère municipale éternellement opposante depuis 8 ans semble vouloir jouer un rôle dans cette campagne !!! Imaginez le tandem " Marre-Louvel". Le " Marlouvel" pourrait devenir une marque de mércurochrome ou de sparadra à tête de bûche ....Qu'en pensent les flagorneurs centristes rouennais du dithyranbique Modem rouennais. 

    Gland gm

    Le Gland d'Honneur pour Le Modem et un deuxième pour Richard Lecoeur, l'homme qui se croit indispensable ! 

    Joseph Bernard

  • Il part

     

    Martinakis

     

     

     

    " Arckilandys" se trouvait près d'une fenêtre en soi

    Sur une antique flammée couvrant le chef de fils multicolores.

    L'orge des açores bondit en un soudain festin maudit.

    De créations en aiguilles désinvoltes, empire trébuchant 

     

    Classique oriflamme sur-tendue de corde de plomb,

    L'abusif oripeau clame avec ferveur sa culpabilité.

    Et sous un monticule de colonnes papier-mâché, 

    Personne ne le croyait et tel était son larçin.

     

    Enfermé dans l'innocence, vision d'un instant déroulé,

    L'épique atome pactise avec ce crabe naissant.

    Il l'a enfin trouvé en lui son ami fidèle

    S'abreuvant de ses entrailles et réduisant ses ripailles.

     

    Libre comme l'air, un songe de nuit colle ses larmes

    Sur un divan délavé relevant le défi de l'apaisement.

    Il a trouvé le temps, penche sa loupe sur le sable,

    Et dans un terminus irrémédiable, il ferme ses yeux.

     

    Joseph Bernard

     

     

  • Municipales 2020: Une bonne " Louvel" ?

    Louvel4

    Mister palettes roi du Rugby 

     

    Les prochaines élections locales qui se dérouleront en 2020, seront indécises du côté de Rouen "la glorieuse". Cette ville qui a toujours connu des scrutins simples avec la droite, la gauche, le centre et le FN (ou RN com'tu veux,tu choise) en troisième fixisme, pourrait vivre une élection un peu plus cavalière. 

    Voici que surgit dans l'escarcelle politique Jean-Louis Louvel. Arrivé de nulle part ? Que nénni ! Pour éviter de répéter ce qui s'est déjà écrit dans d'autres médias plus sympas que le notre, vous pouvez découvrir le portrait de  " Mister Palettes" ici ! Evitons les articles rouennais. Trop lèche-cul pralinés ! Les "Pascal Praud" locaux peuvent toujours se la couler dans l'angellisme " pouf-pouf".Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour un job ou une fonction !

    Alors c'est qui " en vérité " jean-Louis Louvel ? D'abord il a une devise : Se faire une idée de l'autre sur ses propres ressentis. Donc, le gars ? Bah il préfère connaître les gens avant de les juger. Enfin, c'est ce qu'il m'a dit lors d'un échange récent. Faut-il le croire ? 

    On a envie d'y croire ! 

    Déjà, l'homme n'en rajoute pas dans l'échange. L'allure fixe, un corps en parfait équilibre, le "terrestre" ne vous donne pas le tourni. Ca vous change déjà des autres représentants politiques qui n'arrêtent pas de " surjouer" en essayant de vous convaincre. 

    Convaincre ? Jean-Louis Louvel a l'air de le vouloir, mais pas n'importe comment. D'abord, il veut connaître et comprendre. Rencontré à l'occasion d'une manifestation sportive sur les Hauts de Rouen (le plateau nord de la ville), Le "proclamé" candidat aux municipales n'a pas envie de venir avec des solutions toutes faites. Le panier fleuri, il ne connait pas ! Il veut d'abord diagnostiquer la situation, sonder les habitants et parcourir les quartiers afin de mieux comprendre et de proposer des solutions cohérentes. 

    Ca c'est bien, mais prenons un exemple, au hasard 

    Les Hauts de Rouen ! 13000 habitants et plus de 30 % de demandeurs d'emploi. Quartier très souvent mis en pâture médiatique par le Paris Normandie et ses journalistes trop excités à donner du grain à moudre pour les amateurs à sensations fortes à une époque où la priorité éditoriale était de porter une image galvaudée d'une population stigmatisée. " Ca c'est terminé" me rétorque le patron du quotidien. Force est de constater (j'adore cette expression, ça fait intello) que les Hauts de Rouen ne nourrissent plus le catastrophisme de la ligne éditoriale du journal. Le virage avait déjà commencé sous l'ancienne direction. Sous l'ère Louvel, on peut y lire nettement plus d'articles positifs pour un quartier qui a besoin de retrouver une réalité médiatique afin de se concentrer sur la construction et non sur la destruction. 

    Malgré tout ...

    Même s'il flotte un parfum plus sucré dans la ligne éditoriale du P.N, cela ne solutionne pas les difficultés. L'emploi ? Le "politique Louvel"  veut s'y coller ! Et lorsqu'on lui rétorque que les entreprises ne jouent pas le jeu de l'emploi de proximité, il assure que les choses changent " La vision des entreprises locales est entrain de changer. Désormais, elles sont convaincues de  la nécéssité d'embaucher localement " ....Non ? pas possible ? Et il en rajoute une couche en affirmant qu'il est actuelement dans une démarche permettant la mise en place d'une telle dynamique en réunissant certains chefs d'entreprises pour organiser une stratégie d'embauche de proximité. 

    Voyons, mister Louvel....devons-nous vous croire ou allons-nous faire comme vous: C'est à dire attendre des actes aux mots pour se faire une idée. Faire ce qu'on peu avec ce qu'on n'a pas ? C'est la devise des petits faiseux et manifestement, Jean-Louis Louvel n'est pas de cette race. Lui, veut de l'excellence. D'accord, d'accord. Mais l'excellence passe par l'éducation et par le fait de posséder les armes nécessaires pour aboutir à cette "excellence". Et là mon gars, "frérot Jean-Louis" t'as du boulot qui t'attends !

    Un animal politique ? 

    Depuis sa déclation d'intention pour briguer un fauteuil de premier magistrat communal, mister palette, a dû voir le comportement des gens changer vis à vis de lui et surtout des politiques. Il va comprendre ce que ca fait de tenter de rentrer dans une arène où il fait mal de s'imposer ! Controle fiscal, financements tardifs, oubli de signatures, enquêtes, harcellement.... Louvel va comprendre aussi ce que c'est que de se faire une place en politique. Il devra faire face aux militants décébrés des autres partis désignés pour propager de fausses informations sur lui, une bonne tactique qui a fait ses preuves. En politique, on détruit plus facilent une réputation qu'en un siécle de mauvaise vie. Mais il a un avantage sur les autres: Il possede un média. Et même s'il affirme ne donner aucune consigne éditoriale, on voit mal le P.N publier un article descendant le patron. Faut pas nous la faire Jean-Louis !

    Voyageur politique en sursis Jean-Louis Louvel ? Peut -être, mais cela n'a pas l'air de l'affoler. Malgré tout qu'il fasse attention car du côté de Rouen, on n'aime pas les nouvelles têtes et quand icelles menacent de géner, on les explosent avec une hypocrisie aussi féroce que lorsque les mutuelles se revendiquent de l'économie sociale et solidaire. Tu vois l'allusion ô " lecteurice" et "lecteureur " du canardeur ? 

    En devenir ...

    Pour conclure, car il faut une conclusion lorsqu'on écrit un papier (même chez un autodidacte cérébré), disons que la mention pour ce premier contact est : Doit convaincre ! Les mots sont là et les intentions nobles. Mais "Achtung herr Louvel" !  Les électeurs locaux vont de déceptions en déceptions avec des comportements politiques plus claniques que constructifs. 

     

    SAUREZ-VOUS DONNER UNE AUTRE IMAGE D'UN RESPONSABLE POLITIQUE QUE LE SPECTACLE AFFLIGEANT ACTUEL ?

     

     

     

    Frédéric Quillet

     

  • Quartiers Intimes

     

     

     

     

     

     

    Destin d'une orange oubliée sur une colline de sel

    capsule vitrifiée dans un confinement stérile

    Pulpe tournoyante dans un rêve fertile

    Zest de ton à croche molle et imberbe

     

    Clown Alpestre apôtre de l'agrume

    Averti du destin impossible de son fruit

    Emboite le pas du blanc-mont en clochetant

    D'une main ferme, relative, anonyme, avide

     

    L'arrogante mère qui crie sa démesure

    Elle, blanche, se sentant un ton en dessous

    Ordonna au clown de renier l'orange

    Jamais, jamais, ô grand jamais

     

    La façade enfin écartée sans complexe

    Il peut, désormais, entrevoir le ciel silencieux

    Et dessous sa belle ronde dulcinée

    Soulagée de l'arrivée de son clown chéri

     

    Il pela l'orange d'un amour léger

    Et dégusta ses quartiers intimes

    Sur un rythme de jazz adouci

    Sourire de lèvres assouvies

     

    Joseph Bernard

     

     


     

     

     

  • Conseil Municipal de Rouen : Deux motions sans émotions

     

     

     

    A l'heure où s'écrit cet article, la réunion du conseil municipal n'est pas terminée. Alors, permettez-moi d'évoquer juste ce que j'ai pu entendre. Deux motions dites "d'urgence" ont été présentées en amont de ce conseil. Notons aussi l'interruption de séance  permettant à un représentant des supporters du FCR de demander des comptes et des positionnements. Des comptes ? Le représentants des" culs rouges" s'étonne de la baisse des subventions depuis 2015 par la ville . A cela, Sandra Balluet -Adjointe au maire (et future Mairesse ?),  répondra plus tard que cette baisse constatée est fausse s'appuyant sur des chiffres présentant la subvention de 2017 à environ 30 000 euros (comme en 2015)  alors qu'elle était portée à 20 000 par les culs rouges. HIC ! hoc HOUK y a comme un problème !

    Suite à cette interruption de séance, le maire ouvrit la rubrique " Motions".... Oh super, on va pouvoir enfin en découdre ! Et ben non même pas ! Tristesse absolue d'un début de  conseil municipal qui avait la particularité ce soir, d'être moribon. La motion de l'U.D.I sur l'histoire du F.C.R faisait peine à écouter..." Et patati, et patata et le FCR ce sont les gentils et les historiques ...et QRM ( Quevilly Rouen Métropole) ce sont les méchants qui ne répondent jamais aux lettres des gentils ! PA-THE-TIQUE !

    De ce fait, puisque cette motion semblait être une volonté pour l'opposition centriste de prouver qu'elle à autre chose à soutenir que la cause politique de la Reine-Mère-Sénatrice, Hé ben, vl'a-t'y pas que ses auteurs acceptent de se coucher lamentablement pour un mot...un verbe ... qui change complétement l'objet de la requête initiale... Et non " demander" au président Sanchez, ce n'est pas pas la même chose que " Préconiser" au Président Sanchez.... Ils se sont fait blouser par le PS....Majoritaire, rappelons - le!  Et tout cela pour avoir l'unanimité et déclarer sur leurs comptes twitter respectifs qu'ils ont gagné! Mais voyez-vous, le PS aussi pourra dire également qu'il  aura gagné. Bref : Une motion inutile qui aura fait perdre du temps à Marie-Hélène Roux (LR) se plaignant de la longueur des intervenants des représentants des motions.

    Les contrats aidés

    D'ailleurs pour remettre la vérité au centre de ce somptueux article, la plainte de Miss Roux était dirigée plus vers le Sieur Bérégovoy que vers son émittente collègue centriste dont j'ai oublié le nom. Oui chers lecteurs acidulés et heureux de me lire, Jean-michel Bérégovoy s'est lançé ce soir dans une interminable avant-avant-avant présentation de la motion des écolos locaux afin de sortir un cri d'alarme sur la situation des associations des Hauts de Rouen perdues financièrement et menacées de fermeture. " Décidons-Rouen" présentait une motion d'urgence pour dire quoi ?

    - Bérégovoy aime les hauts de Rouen et connait cette contrée oubliée par l'emploi. Pour illustrer cet amour sans partage, il évoquera entre autres 50 000 bisous reçus ou donnés en plus 30 ans de présence. Ce qui en moyenne représente à peu près 4 bisous par jours ...aller, disons 5 et je compte large, car je ne retranche pas les vacances scolaires ni les journées chômées car si je le faisais, ce serait vraiment du temps de perdu et je n'ai plus beaucoup d'encre !

    Excéptés les bisous que le "béré" trouve important dans une relation..." c'est important les bisous" dirat-il, l'homme à la révolution perpétuelle proposera au nom de son groupe que l'on mette en place des assises sur la vie associative des Hauts de Rouen " pour se dire vraiment les choses"....comme en 2007 au moment de la révolte des banlieues ....les assises ont permis de conserver le tissu associatif local".

     

    AHAHAHAHAH oh le " minteux" !

     

    Bérégovoy refait l'histoire !

    Oui Jean-Michel, après les assises, on a plutôt  constaté un tissu associatif encore plus amoindri !

    - Terminé le centre social ACS

    -Terminée l'épicerie Sociale dont vous étiez à l'origine du projet

    -Terminée la régie de quartier dont vous étiez le président !

    - Terminée Le resto associatif

    -Terminée de terminer !

     

    Alors, il est où le bénéfice des assises de cette époque ? hein ..."ch'te l'demande min chti garchon? ...... Ptit quinquin va !

     

    Bien, pour en revenir à la motion présentée par un Bérégovoy historiquement fatigué, ajoutons que la droite FN-compatible et l'extrème droite permissive se sont exprimées avec haine et dédain. Haine pour Pennelle le gars du FN pour qui le monde associatif subventionné est un " panier à voix pour le Maire" . Lui et ses collègues aphones, ne prendront pas part au vote de cette motion.  Guillaume "le-pen-nelle"  hait les associations qui développent de l'insertion sur les Hauts de Rouen. Il l'a dit plusieurs fois sur les ondes radiophoniques. Ce soir, il a montré son visage naturel moqueur, haineux et rempli de préjugés.

    Quant-à la droite FN-compatible représentée par  la voix dilatée de " machin" Sprimont, elle s'est errigée en stupidité agréssive affirmant que les bénificiaires de contrats aidés ne pouvaient pas s'engager dans une formation. Ce qui est complétement faux. Ils peuvent le faire et le demandent souvent ! Par contre les employeurs refusent aussi très souvent cette option. Mais cela, le " Sprimont" il ne l'a pas évoqué ! Froid, méthodique, Sprimont a été soutenu par Robert Picard et les centristes qui comme lui mais avec un peu plus de modestie, d'ouverture et d'humanité, diront que les contrats aidés ne riment à rien.

    Finalement, même si Le " Béré " s'est arrangé avec l'histoire, il n'aura tout de même pas oublié que derrière les contrats aidés, il y a des familles en difficultés qui risquent de perdre leur emploi. D'ailleurs le talentueux PCF "trukmuch Labbé" aura pris le temps d'adouber son camarade de lutte, Béré, en évitant de le reprendre sur son histoire d'assises mal placées.

    Bref...Des émotions dignes des barils léssives " Nombril-anti-re-déposition" et surtout une oppositon municipale qui n'a rien à dire ou à soumettre....excepté leur dédain des "petites-gens"...comme ils disent.

    Triste réalité en espérant que la suite de ce conseil municipal aura été plus intéréssante.

    Fred Quillet

     

    La motion de l'U.D.I et l'attitude de la droite " fn - compatible m'ont fait penser à cette chanson de Fugain

     

  • Politique: L'opposition rouennaise va concourir pour le titre de tarte

    P1000162

     

    Retour, le temps de quelques lignes sur la prestation de l'opposition lors des premières motions présentées hier soir au conseil municipal.

    Les notes :

    1/ Sarah Balluet remet les pendules à l'heure auprès de l'U.D.I . Note UDI rouen: 3/20,  indigeste

    Ridiculisé par Sarah Balluet, le groupe de l'U.D.I du conseil municipal a reçu deux coups de bambou de la part de l'adjointe au Maire. l'avocate, a d'abord remise les choses en place en rappelant, chiffres à l'appui, que la subvention allouée au FCR restait toujours au même niveau qu'en 2015 soit environ 30 000 euros alors que l'U.D.I via l'intervention des supporters " les culs rouges", avait organisé les  choses afin de mettre le doute dans nos esprits.  Opération ratée. Le groupe sera définitivement mis à  terre lorsque la même Sarah Balluet, toujours adjointe au maire, proposera de changer un verbe dans le texte de la motion d'urgence présentée par l'U.D.I rouennaise. voir l'article ici Verbe qui changera tout l'aspect politique de cette fausse motion d'urgence.

    Très mauvaise rentrée pour des U.D.I qui ne savent plus avec qui travailler . Sprimont ( FN-compatible) ou le p'tit Bures existencialiste moderno-créateur ?

    2/ La droite FN-Compatible de Sprimont s'égare Note : 2/20, Peut faire pire !

    La rentrée politique de Marc-Truc Sprimont  (M.T.S) n' a pas été glorieuse hier soir au début de ce conseil. Le patron de la droite forte locale (autrement dit: la droite " F.N compatible"), s'est lançé dans une drôle d'analyse sur les contrats aidés prouvant dans la foulée qu'il n'avait aucune pitié ni respect pour le peuple et surtout les personnes qui bénificient de ces mesures. L'homme-Sprimont, froid, distant et surtout sans compassion discourut tel un humain étété de tout sentiment envers celles et ceux qui se verront bientôt non-reconduit dans leurs contrats aidés. Comment peut-on faire alliance politique avec une telle entité fut-ce t-elle humaine ? (ce qui reste à prouver)

    3/ Pennelle fidèle à lui-même Note: -5 /20, Irrécupérable !

    D'abort, faites un copier / coller sur ce qui vient de s'écrire sur Marc truc Sprimont. C'est la même "sauce rancoeur" Il n'aime pas les gens ! Puis rajoutez tout de même le cynisme et le mépris d'un conseiller municipal qui ne cesse de déglinguer le parc associatif rouennais subventionné qui serait à la solde de la mairie de Rouen. Attitude saugrenue d'un élu de l'opposition qui prouve, à chacune de ses interventions, à quel point le front national utilise des méthodes de communication indigestes/ Un bon porte-drapeau d'un parti anti-démocratique !

    Voilà ! Rien d'autre à ajouter L'oppostion rouenn(i)aise est prête pour le concours de tarte ? Par contre, je ne le suis pas pour le concours d'orthographe ( SIC) .

    Fred Quillet

  • Recyclage: Valoche les galoches file le train des dopés !

     

     

     

    Il fallait faire quelque chose ! Elle n'en pouvait plus ! Elle pleurait tous les jours roulant sur son vélo dans Rouen telle Jeannie Longo après s'être fait prendre la main dans le sac à picouze... Valérie Fourneyron renait et devient, enfin, présidente.

    Nous vous l'annoncions déjà il y a quelques jours en "point-quillet" ( allez, je l'avoue, j'avais l'info...smy-laid). L'admirable Valoche battue par l'inconnu de 19h45 en juin dernier aux légilatives, n'a pas perdu de temps pour retrouver une source de revenu ou à défaut de pouvoir et d'avantages en nature via la présidence de "machin / truc" pour lutter contre le dopage. Tu sais, lecteur, le genre d'association "bonne conscience" d'un système entretenu par les amis inavouables. La méthode n'est pas nouvelle : Al Capone finançait les oeuvres de charités de Chicago ...

    Trèves de confiseries plaisanteries et retour à nos moutons. Donc que dire ? Longue vie à la nouvelle présidente de quoi déjà...Ah oui de L'A.C.I. C'est ce formidable journal quotidien " Paris Normandie" qui l'annonce ce Mardi ( et toute la journée en plus-non l'article ne s'effacera pas! Au mieux il finira en recyclage à pelures de ce que vous voudrez-) : "Valoche les galoches " autrement dit Valérie Fourneyron est présidente de L' Autorité de Contrôle Idépendante.

    De l'autorité, ça, elle en a (avec un titre, malgré tout, c'est plus facile).

    Le contrôle, elle sait faire ! Une fine lame dans le genre comme David Douillet au sabre.

    L'indépendance, ça c'est autre chose : La fugace Valoche a toujours su s'entourer, mener sa barque mais n'est pas connue pour son indépendance ....

    En tout état de cause, Fourneyron est recyclée ! OUF. On aura mis 4 mois à peine pour lui trouver un job qui lui permettra de recycler à son tour les " déchus de la république" de Juin 2017.  En Marche Valoche! Et ne nous déçois pas ! A quand une Interview pour Klash - Infos ?

    Et comme d "'habitune", notre joli système démocratique et égalitaire prouve qu'en 4 mois on peut rebondir et trouver un job ! ( il y avait les vacances d'été, faut pas déconnner non plus).  Ceux qui n'y arrivent pas sont des " fégnasses" bien évidement...

    Joseph 

  • La police débarque dans Rouen

     

     

    "Meutre, tentative de meurtre, tuerie sauvage ...." on entendait de tout hier soir dans le quartier de la croix de Pierre à Rouen. Situé à l' Est de la ville (Pourtant, t'en a beaucoup qui sont à l'ouest dans cette zone " franche"), "vla -t-y pas" que la paisible bourgade  se trouvait fermée, vérrouillée cadenaçée par la maison poulaga ! Motif? Un meutre ou une tentative de meutre qui se serait déroulée du côté de la route de Darnétal non loin de là. Du coup : Enquête, arrestations et relâches se succèdent dans la zone far-west. Les journalistes présents sur les lieux n'ont pas pu glaner d'infos faibles fiables.

    Ce matin,n'écoutant que mon courage et ma témérité légendaire enviée par Le chef des écologistes rouennnais, Je me suis rendu sur les lieux et donc que fais-je ? Bah, j'interroge les commerçants. Voici leurs réponses:

    - C'était le carnaval ! marre de ce quartier ( lui c'est logique, c'est le rochon du village)

    - Ils m'ont demandé si j'avais une caméra, je leur ai répondu que j'étais la pour travailler ! (le besogneux des commerçants)

    - Ils m'ont demandé si je n'avais pas vu des personnes louches...J'ai rigolé...mais je me suis tout de même retenu, on ne sait jamais... (L'intello-présumé du vilage)

    Ce matin, on ne sait qu'on ne sait rien. Du coup, comme disait coluche, " fermons notre gueule ".

    Courage les gars

    Jean-Pierre Hafeux

     

  • Rouen: Béré la menace, le retour ?

     

     

     

    Avait-il peur qu'on l'oublie ? Surement un truc d'enfant à la récré, ou alors du serieux ? Il faut dire que depuis la débâcle de juin  2017 et la mise à mort en suspens, les adèptes d' Europe Ecologie Les Verts locaux sont devenus transparements....officielement ! A Rouen, nous avons un spécimen unique en la personne de Jean-Michel Bérégovoy dit " Béré" . l' adjoint au maire de la ville l'affirme haut et avec les trompettes vocales qu'on lui connait: "Je ne vote pas le budjet 2018 !" Il le crie, l'affirme, le dit !

    Fidèle à ses convictions, le fera -t-il ? En effet, l'ancien socialiste reconvertit à la passion verte pro-Hulot en 2012 puis rouge avec Mélenchon en 2017 pour le regretter par la suite, joue dans les deux camps. D'un côté, il brandit la menace du "NON au budget" et d'un autre, il négocie avec VON-VON les conditions d'un raliement à la cause de la majorité municipale.

    Afin de maintenir  la pression, il pourrait voter contre le budget au prochain conseil municipal et faire le buzz médiatique local. D'abord, ca fera vendre du Paris Normandie, et puis,surtout, rien ne sera acté puisqu'un rejet du budget n'aurait aucune incidence. En effet, avant que le préfet ne s'empare des manettes financières de la ville, un nouveau vote sera nécessaire et, d'ici là, Béré " La menace" sera comblé de bohneur artificiel avec un adjoint en plus ou une augmentation substentielle des lignes budgetaires qui incombent à "Décidons Rouen".

    Même chez les Belges, chez qui le système politique est plus compliqué, on ne pratiquerait pas ce genre de subtilité où le rapport de force inutile n'arrange que celui qui le provoque.

    Mais  Béré "la menace" s'en balance du " kandirathon" du moment qu'il est au centre du débat, il ne va certainement pas se géner pour donner à Yvon Robert encore plus l'envie de se barrer de son poste de Maire qui, d'après des sources proches du premier magistrat de la ville, l'emmerde de plus en plus. L'ancien rocardo-ségolino-vallsite et, ce jour, Macron-compatible s'ennuie, c'est une évidence. Heureusement que Béré la "menace" est là pour donner des couleurs névralgiques à ce rendez-vous mensuel (ou presque) qu'est le conseil municipal de Rouen.

    La route est dégagée pour le gourou de " Décidons Rouen" mais laquelle : Celle du NON ou de l'illusion d'optique ? Quoiqu'il en soit, l'homme aux 50000 bisous aura son heure de gloire, et c'est bien là l'objectif recherché, n'en doutons pas.

     

    Frédéric Quillet

  • La catalogne ou l'impossible pacifisme

     

     

    Le moins que l'on puisse penser, c'est qu'en Espagne, on ne badine  pas avec la loi. Vaille que vaille, tu veux ton indépendance alors ...EN TAULE ! Si l'on ne peut véritablement s'immiscer dans ces conflits qui ont pour vocation de tutoyer l'infini, osons tout de même titiller la forme que prend la querelle qui oppose les indépendantistes pacifistes avec le royaume d'Espagne.

    De quoi je me mèle?

    Alors quoi, on ne peut plus s'inscrire dans une volonté autodéterminante sans être considéré comme un traitre à son Suzerin ? (sic).  La France d'aujourd'hui   officiellement soutien à la monarchie espagnole, oublie un peu vite dans cette histoire ce qu'elle doit à son passé révolutionnaire même s'il y aurait beaucoup à dire et à redire sur notre actuelle et officielle république. Les Etats européens, en soutenant le gouvernement espagnol, n'ont-t-ils pas trahi le fameux " droit des peuples à disposer d'eux-mêmes". Rappelons-le, même si l'Espagne est membre de  l'Europe, cette dernière n'est pas  un Etat et du coup la catalogne, en souhaitant quitter l' Espagne, n'a aucun compte à lui rendre. Mais surtout, la maison "Europe" n'a pas son mot à dire ! ou alors, nous nous sommes trompés d'Europe.... bah oui nous nous sommes trompés, suis-je bête....

    Des mesures disproportionnées ?

    Si l'Europe n'hésite pas à reconnaître des états qui s'inscrivent dans le paysage des nations en lettre de sang (Palestine et Irlande) et dont certains actuels responsables officiels sont des anciens terroristes notoires responsables et officiels), elle n'hésite pas (L'europe toujours) à condamner la déclaration d'indépendance de la catologne issue d'un mouvement pacifiste !

    Et le pacifisme face aux puissants?

    Le pacifisme est-il donc interdit voire maudit par nos nations ? Certains répondront à cette question :" Mais c'est plus compliqué que ça " .Ah cette fameuse réponse débile qui ne résoud rien et qui te prend  pour un couillon à moitié écervelé...je la déteste !

    Quoiqu'il en soit (et méditez là dessus chers(res) amis (es) ) : Même si l'histoire de cette indépendance ne regarde que la Catalogne et l'Espagne, ne pensez-vous pas que l'emprisonnement des responsables Catalans et le mandat d'arrêt internationnal lançé contre le président de la Région Catalane, sont des mesures disproportionnées au regard de leur respectable non-violence ? Les Palestiens et les Irlandais  doivent se marrer. Mais surtout, cet acte montre aux peuples du monde que le seul mode d'expression qui force le respect pour nos fameux dirigeants Européens, c'est la violence!

    Merci les gars.Vous pouvez désormais entérrer vos discours sur la paix. Ils sont devenus sans intérêt et faux. mais on s'en doutait déjà !

    Joseph

     

  • Colis de bar !

    Image poste

     

    Notre société marcherait-elle à l'envers ? Cette idée ne serait pas nouvelle. Alors que dans certains milieux, on n'aime pas les gens qui font 25 choses en même temps, l'environnement du commerce pense sans arrêt à s'adapter à l'évolution de notre système économique et à créer de nouveaux services . Toujours plus prêt, toujours plus vite. Très bien pour répondre aux besoins individuels, mais certainement désanchanteur pour l'esprit de groupe ou l'aspect collectif...public.
     

    A Rouen, comme ailleurs, les exemples vont bon train et sont criants d'une vérité apeurante ou désolante (cela dépend de votre état d'esprit).Et si les bureaux de poste de proximité deviennent de plus en plus rare (Fermeture), les lieux d'envoi et de réception pullulent. Cherchez l'erreur ! L'exemple de ce bar-tabac situé rive droite près de la mairie de Rouen est lourd de vérité. Pas moins de 100 colis y sont en dépôt en permanence. ( voir photo). Multipliez cet établassement par 20 ou 25 dans l'ensemble de la ville, vous comprendrez pourquoi la poste perd de plus en plus des parts de marché dans l'envoi et la réception des colis. Moins cher, plus simple à recevoir, plus prêt, moins d'attente, les arguments sont sans équivoques. La clientèle migre vers ces nouveaux services plus modernes et répondant plus à leur style de vie.

    Que doit faire la poste face à cette situation ? Etre plus rapide ? plus moderne ? moins chère dans la proposition de leurs modèle d'envoi (ex: Colissimo) ou se restructurer en fermant des bureaux de proximité?  En fait, le choix est clair: On ferme ! Aucune remise en cause de son fonctionnement, la poste reste la poste! En témoigne la restructuration farfelue de l'agence jeanne d'arc. Toujours une foule d'attente qui doit expliquer à un agent qui fait du "va et vient " dans la zone " serpentueuse" et qui oriente les gens au gichet qui s'occupera de son cas mais qui devra encore attendre !

    Revenons à notre bar. Le client qui avait l'habitude de converser avec le patron du zinc en est réduit à regarder le plafond et à déguerpir sans revenir. Du coup après un mois d'ouverture, le patron du bar tabac a perdu pas mal de sa clientèle d'avant. Mais qu'il se console ! Il a 100 colis à gérer et pourra taper la "discut" avec ses carton d'emballage.

    Advienne que pourra. Si on réfléchit à la question, on pourrait peut-être créer un coin café dans les postes ....HEIN  ? En attendant, les espaces publics se fragilisent et fuient les endroits qui leurs sont inappropriés économiquement.Un monde timbré sans aucune pitié pour satisfaire le confort individuel au détriment de l'aspect collectif de notre société.

    Martin Bré

     

     

  • Contournement Est: Les écologistes Normands ont enfin du grain à moudre !

     

    Contournement

     

     

     

    Ca y est dites-donc, le contournement est déclaré d'utilité publique. Le projet qui traîne dans les cartons depuis des décennies semble avoir obtenu une oreille attentive du côté du gouvernement Macroniste. Dire qu'il aura fallut attendre qu' Hulot soit au gouvernement pour que ce projet inutile du point de vue de David Corman et de ses adeptes, voit une lueur positive. Quelle "re-vert" pour les anciens camarades de l'animateur -Bouygues /EDF soutenu notemment par Jean-Michel Bérégovoy le chef-suprème des écolos rouennais à une époque.

    Les écologistes Normands et surtout de seine-maritime vont s'ateler à la tâche pour empêcher ce projet. C'est quoi l'idée ? Désengranger la circulation rouennaise en mettant en place un contournement sur l'Est de la cité ( d'où son nom...." contournement Est" maginfique non ? ) .Bref, faudra s'attendre à des remontées herboristes du côté des petits hommes verts du 76 qui d'ailleurs ont raison en s'opposant à ce projet. Beaucoup d'analyses prouvent que ce contournement n'arrangera rien ou si peu. Par contre, cela pourrait créer des vertiges environnementaux dans la région avec des pertes écologiques.

    Bon, tout cela c'est bien gentil, mais comme les "grunn's 76" vont - ils faire pour communiquer ? Ah enfin, on va voir du sport ! Ca manquait dans la métropole ces temps-ci. Pourtant il y a de quoi s'exciter en matière environnementale. Notre zone est très polluée. Des usines rejettent énormément de "trukmush" dans l'air à tel point que cela en devient alarmant.... Cela n'a pas empéché les Verts du conseil municipal rouennais d'approuver l'extension du terminal rubis (site de traitement de déchets toxiques) en Juin dernier mais avec "réserve" ....L'honneur est sauf !

    Pour le contournement Est, c'est une autre histoire. L'opposition écologiste est historique. On va enfin voir de l'action......Il vont revenir sur le devant de la scène juste avant les Européennes  voilà une bonne idée.

    Les tracts sont-ils déjà prêts pour Dimanche au clos St marc ? Suspens.......

    Jean Paquerette

  • Le Prout: Une nouvelle Monnaie Locale à Rouen

     

    Le succès de l'AGNEL (monnaie locale politique sans gluten ) dans notre jolie métropole rouennaise a rendu notre équipe complétement jalouse. Nous n'en pouvions plus, et, du coup, nous avons buché, bossé, récupéré  la sicure des platanes zigouillés par Jean-Loup Gervaise membre de la majorité Ecolo-humanoïde-socialiste de Rouen, l'avons recyclé en papier gratouille, volé une imprimerie et du coup voilà : Le 15 Janvier 2018 naîtra : LE PROUT - Nouvelle monnaie locale rouennaise.

    LE PROUT aura son utilité rassurez vous. Rendez-vous le 15 Janvier 2020 pour l'inauguration de notre monnaie locale.

     

    " Comme la nature est forte grâce à cette France de fumier, la finance a aussi besoin de diversité monétaire à prout ” Bernard Laitier

     

     

     

    L'équipe du Prout

  • Qui se fout de qui?

     

     

    Il y a quelques mois, le monde entier retenait son souffle. Les cœurs suspendus aux invectives que se lançaient les deux grand gamins aux boutons explosifs.Par voix des présentatrices raides comme des piquets, Kim Jung Un déclarait la guerre à un Donald Trump qui, à coup de fol tweets lui répondait qu'il avait lui aussi un bouton... nucléaire, beaucoup plus gros et qui marche en plus. Le veinard !

     

    Sauf que les jeux d'hiver parviennent à souffler un peu de froid dans cette "guéguerre" digne de cours de récré d'une école d'un quartier difficile. Revoilà Kim Jung, qui radoucit ses propos soudainnement en proposant une alliance olympique à l'ennemi du sud. Séoul saute sur l'occasion et ressort le téléphone rouge dans la foulée. Les jeux olympiques auront lieux, l'alliance marche si bien que le peuple rêve enfin d'une réunification qu'il avait oubliée jusqu'au nom. Le gamin du nord enverra sa sœur en gage d'apaisement feint ou sincère seul l'avenir le dira. La sœur est porteuse d'une invitation à l'homologue du sud.

     

    Oui... mais à une condition:  avisez le grand Oncle Sam tout de même! Comme si ce gars avait déjà réglé avec brio le problème des syriens qui se font bombarder par Bashar-Al-Assad et Putin, les Rohyngyas que la Birmanie trucide à longueur des journées ou des réfugiés Tutsis congolais que Kagamé fusille à la lumière du jour. Et la traite negre .... oups, je voulais dire  black ! Mille excuses !

     

    Les jeux seront clôturés quand même par une Ivanka tout sourire et un Président de l’Assemblée Suprême du Peuple Nord-Coréenne droit comme un "i", se tenant aussi loin l'un de l'autre que le code du protocole pouvait le leur permettre. Au même moment le grand gamin occidental, lui, pensera quand même à durcir les mesures prises à l'encontre de son copain oriental. Le revoilà qui s’offusque a nouveau et nous reparle de guerre... Il était temps!

    Dans cette diplomatie de dupes, moi la question qui m’obsède est celle-ci : Qui se Fout de Qui?

     

    Liza Bella

     

  • Tu bosses le dimanche pour 40 balles de plus ?

     

     

     

     

    " Ah les fonctionnaires, ils font des grèves ...Quelle honte, avec tous les avantages qu'ils ont !!! " Voilà le genre de phrases que l'on peut entendre de plus en plus en témoignage sur certaines chaines de TV. Ont-ils raison ou tort de dire cela les quidams de l'interview ? D'abord, une chose : Lorsqu'une chaîne de tv passe un sondage de rue, la sélection se fait selon la ligne éditoriale. Si celle-ci consiste à déglinguer le fonctionnaire, on insiste sur les râleurs de service. C'est ce qui se passe sur les chaines de la TNT et en particulier sur BFMTV et CNEWS. Avec un Pascal Praud (cnews) en journaliste perfide et en perpétuelle recherche de reconnaissance professionnelle, vous y avez le droit ! Malgré tout, il met souvent de l'eau dans son vin lorsqu'il se rend compte qu'il est en minorité quand il sort une grosse connerie sur le traitement des fonctionnaires. Par contre, il va se " proutiner " les babines en passant en boucle des témoignages qui vont dans son sens sans préciser s'il s'agit d'une majorité ou minorité des personnes intérrogées. Heureusement qu'il a l'intelligence d'avoir sur le plateau, parmi ses invités, sa conscience en la personne de Clément Viktorovitch, as et analyste, entre autre, de la réthorique au sein de l'émission " l'heure des Pros" . Praud, même s'il la contrôle, donne la parole aux opposants à sa pensée. OUF, les fonctionnaires sont écoutés un peu... 

    Du côté du personnel hospitalier : Le témoignage de Michelle 

    Jeudi 5 Avril dernier, le gérant de l'entreprise France, Emmanuel Macron, a été " reçu " comme il le fallait par des manifestants,  regroupés devant l'entrée du CHU de Rouen. Il a été pris à partie par une salariée du monde hospitalier mécontente des conditions de travail et du traitement financier qu'on lui rétribue suite aux services rendus. 

    Prime de 40 balles le dimanche !

    Exemple : Sachez que le personnel de terrain (aide-soignants-es par exemple) reçoit une prime de 40 euros pour une journée travaillée le dimanche, soit, à peu près 5,40 € de l'heure en plus. Michelle, aide-soignante au CHU de Bois-Guillaume témoigne :" Il faut dire au gens que lorsqu'on dit que les fonctionnaires ont leur salaire journalier de doublé le dimanche, c'est faux ! Nous, en tant qu'aides-soignantes, nous percevons 40 euros de prime pour un dimanche travaillé. " dit-elle tout en dispatchant son énergie positive auprès des malades. A cela elle ajoute les mauvaises conditions de travail et l'inhumanisation de plus en plus forte des cadres qui gèrent les équipes comme on gère un barometre tendance  "économie au maximum"  sans se soucier du bien du patient ni de notre propre situation qui parfois est alarmante. Beaucoup de mes collègues sont sous anti-dépresseurs - Et vous ? - moi aussi il fut un temps " . Conditions de travail déplorables, salaire inconvenant, autant de malaise dans une profession qui ne s'exprime pas souvent, mais qui se mobilise en ce moment.

    Bien évidemment, et comme dans tous milieux professionnels privés ou publics, il y a des catégories de personnel qui sont multi-avantagés. Les médias de l'information poubelle essaient de nous mettre dans la tête qu'il s'agit d'une norme pour les fonctionnaires. BFMTV et ses journalistes de seconde zone (exceptée Appoline de Malherbe qui travaille en professionnelle et qui met de côté ses convictions dans son animation) martellent sans cesse l'idée du statut protégé des fonctionnaires ! Dans le monde des fonctionnaires de terrain qui représentent une grande majorité des salariés, on sait ce que " sous-payé " et "conditions de travail indignes" signifient. 

    Miichelle en conclusion

    " Je vais arréter de vous poser toutes ces questions dis-je à Michelle. - Ca ne me dérange pas, c'est une très bonne thérapie Nous avons besoin d'être écoutés. " conclue-elle avec un sourire mélancolique qui en dit long sur le fatalisme qu'elle exprime. 

     

    Et toi lecteur-trice salarié (e), tu bosses le dimanche pour 40 balles de plus que ton traitement habituel  ? 

     

    Joseph Bernard

     

     

  • Politique Rouenn(i)aise: Machin Adam à la Halle aux Toiles

     

    Si vous êtes seul jeudi soir, en rupture sentimentale ou en dépression chronique, un spectacle fabuleux vous attend à la halle aux toiles. Ne ratez pas Machin Adam. Député de la 1ere circonscription de la ville de Rouen. Oui, et cela est prouvé : Pour fuir les idées noires, une bonne soirée humoristique est conseillée. C'est ce qui vous attend Jeudi 19 à 19h30 à Rouen. "Trukmuche" Adam, le député inutile ( Pire que Patrick Herr en son temps) inter"pétera" le texte version, monocorde écrit et envoyé par Castaner-pingouin-production-internationnale  la semaine dernière. Sommés de participer par un mail émanant du national très " castanérique", les adeptes ététés d'"en marche" sauront applaudir quand il le faudra, la fermer quand on leur fera signe et se réjouir de la parole inutile de leur pantin élu au moment choisi.Au commande  de la manipulation, vous aurez le droit au Maquignon de service sorti tout droit d'un personnage scrofuleux d'un roman de Vian ! ( Boris, pas l'autre).

    De son côté, Machin Adam tentera de prouver que son élection en Juin 2017, a un sens.On peut compter sur l'indéniable neutralité des médias pour réaliser une sorte de papier anachronique. Qui sait, Adam pourrait réver à un poste dans le prochain gouvernement au gré d'un malentendu ou d'un carma sporadique ? 

     Ne ratez pas cela. Venez rire une fois dans votre vie à l'indescence politique que vous proposera le député du peuple (MDR). Marcher dans la bouze, c'est une chose, écouter la quintescence de l'excrément politique, c'en est une autre ! Vous serez émus ! 

     

    Joseph Bernard 

  • Couleur-Douleur

     

    J'aime beaucoup les textes de Françoise Pitte. Sa justesse et sa finesse d'écriture sont inégalables.La profondeur de ses textes me laisse tout le temps sans voix. Je bois ses mots et ses poésies toujours avec émoi. J'ai choisi ce texte de Françoise car il évoque un sujet qui me tient à coeur.

     

     

    Couleur, Douleur

     

    Nous ne parlerons pas de la FEMME berbère

    Dans un ksar de l’Atlas ôcre et sans avenir.

    Tissage manuel, feu à entretenir

    Toujours ceinte d’enfants sous l’œil noir d’un cerbère.

     

    Nous ne parlerons pas de la FEMME birmane

    Prix Nobel de la  Paix, murée en sa maison.

    Dans Rangoon résigné, face à la déraison

    La femme aux yeux de jade est une fleur qui fane.

     

    Nous ne parlerons pas de la FEMME tchétchène

    Quand la neige assourdit le pas des assassins.

    Violeurs et pilleurs, ils ont de noirs desseins

    Et la plaine rougie est une scène obscène.

     

    Nous ne parlerons pas de ces FEMMES afghanes

    Dont les yeux grillagés se ferment de terreur

    Sous l’éclat de la bombe et le sang et l’horreur

    De corps déchiquetés en terres musulmanes.

     

    Nous ne parlerons pas de la FEMME irlandaise

    Et de ces religions qui bâtirent des murs

    Dans Belfast ou Armagh, quand les jours sont obscurs

    Sur la lande infinie où plonge la falaise

     

    Car la vie est ainsi, la vie est une FEMME

    Qui enfante souvent au hasard d’un destin.

    Les puissants jouent aux dés, amassent le butin

    La FEMME et son enfant sont au centre du drame.

  • Volets clos

     

     

    C’est un pays où les maisons parlent

    Les passants sont  indolores

    Les bateaux s’enfuient dans la mer

    Filant vers des aventures novatrices

     

    Les innocents plaident coupable sans prétentions

    Les histoires d’amours ne sont plus que des mythes

    Une vague gonfle et une rumeur passe

    La mer attend son coupable

     

    Les esclaves du temps, les enclaves du sang

    Les assisses mal placées souffrent de se taire

    Une douleur sans arrière saison

    Et l’époque des croyances révolues!

     

    Viens là aller danse danse!

    C’est le rock du Christ

    Oh là, va voir ton dentiste !

     T’as une dent contre la foi

     

    Ta rate explose et ton cœur s’dilate

    Étais-tu vierge au moins avant?

    Toi alors, petite pécheresse!

    Lui mature et joueur: gros dégouttant

     

    Il allume son cierge calfeutré

    Il te déflore sans ton accord

    L’amour tant souhaité et attendu

    Et la honte plaide au fil du temps

     

    Putain de lui!

     

    Texte écrit par Frédéric Quillet et tiré du recueil "Le Ventricule Gauche" édité par les éditions 813

     

     

  • Anésidora

     

    Anésidora

     

    Ombres et lumières sont permanents dans l'océan

    Ombres et lumières s'activent ensemble dans le néant

    Ombres et lumières nagent gaiement dans l'isoloir

    Ombres et lumières s'inspirent en fait de ton histoire

     

    Le code identique qui s'oublie sur ce banc

    instants frénétiques amourettes d'antan

    l'idiot du village s'accroche à tes cheveux

    tu l'ignores et de rage tu le rends frileux

     

    Synopsis érotique pour l'aventure pelliculaire

    Il y a un drôle de "trip" dans ce fourgon cellulaire

    qui m'emmène au lendemain de ce meurtre sidéral

    Vers ma dernière demeure, la prison fédérale

     

    Scénario qui dérange le gentil petit bourgeois

    des "sens interdits" apparaissent sur le toit

    d'un ciné vieillissant qui avale ces couleuvres

    et qui ne pourra garantir la première de tes œuvres

     

    Laconique ou prolixe, tu exprimes ta peine

    Cette société dormante s'oppose à tes scènes

    Pourtant sobres et pudiques, elles restent dans la boite

    Que même Pandore ignore de ses lèvres délicates

     

    Elle t'emmène dans cette jarre, ce fameux puis sans fond

    pour fumer un cigare, le dernier d'une légion

    Cette  volonté demandée, attendue, détestée

    sera le dernier acte de ta vie insensée.

     

    Les balles des fusils s'incrustent dans ton corps

    tu tombes brutalement sur ton triste sort

    un instant de folie t'amène à regrétter

    celui qui un jour te pris sous ses idées