EELV

  • Bérégovoy: Candidat pour gagner ?

    Bere

    " Moi Maire ? et si on l'emportait ? 

     

    Quand même, nous avons "zu" un bel  été. Un peu "grille-pain" tout de même avec ces épisodes "claviculaires" et cette sécheresse endiablée, mais au final faut-il s'en plaindre ? Une belle parenthèse que Jean-Michel Bérégovoy a utilisé pour se ressourcer en terre familiale. Le "Geek" de la politique l'affirme " l'engagement t'éloigne de tes proches et ça fait du bien d'avoir des cassures". Malgré tout, un été qui précède une élection locale, n'est jamais organisé de la même façon et on garde toujours un brin de vigilance. C'est du côté de la place St marc à Rouen que je rencontre l'adjoint au maire de la ville. "je" ? je devrai plutôt écrire "nous" car Frédéric Quillet et Joseph Bernard ne le perçoivent pas de la même façon. Et lorsque que ces deux personnalités se fondent dans une même enveloppe charnelle (deux ailes coco), alors ça peut être déroutant. Compliqué le dédoublement de personnalité, croyez-moi. Malgré tout, l'instant partagé fut fort plaisant. 

    Bérégovoy ! Combattant de l'essentiel ! " J'aurai préféré avoir tort, mais voilà, le climat s'emballe. Ce déréglement par l'humain était la raison pour laquelle je me suis engagé dans l'action écologiste. Aujourd'hui, le constat est plus qu'alarmant. Et ceux qui affirment qu'on peut renverser le processus, trompent leur monde". L'écologiste l'admet humblement " Nous pouvons agir pour infléchir les choses" nuance-t-il immédiatement après avoir "rhabiller " les beaux parleurs. Je vous épargne la liste. Il suffit de "zieuter" le Paris Normandie qui depuis quelques semaines s'occupe de tout en matière d'écologie...On se demande bien pourquoi ! 

    El les municipales de 2020 ?

    Nous l'avions remarqué, il s'était fait plus rare médiatiquement ces dernières années. On pensait même qu'il s'apprêtait à planter ses choux et ses carottes dans une terre fraîche ! Mais voilà, les européennes sont passées par là. Du coup, l' homme Béré se prépare de nouveau pour cette nouvelle échéance. Il maintient un faux suspense en expliquant aux cons qui le croient qu'il faudra attendre la désignation de son parti pour officialiser sa candidature...ahahahahahahahh laissez-nous rire...... Bref, la démocratie c'est son truc! 

    Et nos petits doigts semblent nous indiquer qu'il pourrait créer la surprise ! Maire de Rouen le Béré ? Oui nous dit un sondage qui le placerait en tête des " zintentions" de vote. Rendez-vous compte de la situation : L'une des villes-martyres de la pollution avec, en premier  magistrat, un écolo.  L'ensemble de la basse-cour politique ayant l'information, hé bien paf dans le mille : béré reçoit des appels téléphoniques des mêmes qui en "off" le traitaient encore, il y a peu de temps, de guignol de la politique ! 

    Bérégovoy n'évoque pas le contenu de ces coups de fil, mais, mon alter égo, Jospeh Bernard, en a imaginé un peu la teneur . On commence par les premiers démago-hypocrites de ce cheptel : Le Parti Socialiste de Rouen. Obligé depuis deux mandats à composer avec l'écologiste pour avoir un pouvoir qu'il a du mal à partager, qu'est-ce que le représentant du P.S pourrait lui dire au béré pour l'amadouer ..... 

    De vrais amis ! 

    " - Allo, Jean-Michel, c'est machin....Et comment va ta maman ? Tu sais, on l'aimait bien ton papa. Et puis tu sais en 89 au deuxième tour des municipales, les fabiusiens l'ont laché, mais tu sais, moi je n'y étais pas, j'étais encore dans les couilles de mon propre papa. Tu ne peux pas m'en tenir rigueur. J'espère que tu es conscient que nous sommes des amis ? J'ai beaucoup de respect pour toi... N'oublie pas une chose, c'est que nous avons toutes les adresses de ceux qui font le poumons de notre économie et pas toi. Alors, si tu veux accoucher d'une vérité politique, retiens bien ce critère. Aller et bonjour à tes amis" 

    Bien bien ....passons aux centristes de droite style-genre "truc -Lecoeur" le patron du Modem qui se croit encore de gauche. " Allo, Jean-Michel ? c'est RIRI le compagnon de KRIKRI. comment vas-tu mon ami ? Je t'appelais comme ça, hic, pour prendre, hic, de testestes nouvelles ? Tu sais, Jean-Michel, je faisais récemment, hic, une analyse de comptoir en bousculant allégrement mon comparse à l'apéro et lui disais que tu étais vraiment un bon gars et que nous devrions, hic, nous voir plus souvent. Viens à la maison, hic, Kirkri sera contente de te voir, hic. Bisou....On se tient au courant HIIIICCC. "

    Bon......Et puis, Il y a Mister Palette, LOULOU, Louvel quoi ! A votre avis, oserait-il lui téléphoner au Béré ? Bah ouiche  ! Alors, imaginons son appel : " Allo Jean-Michel ? Je t'appelle de Wichita de mon Jet privé en téléphone satellite. On se tutoie hein ? Ah non ? bah ok .... Bon alors, je vous appelle car je pense que nous avons des choses à nous dire concernant les municipales. Vous savez, nous avons des points en commun bien plus que vous ne le croyez. Bien entendu, je sais, le Medef me soutient ainsi que l'ensemble des sociétés qui polluent Rouen sans vergogne depuis 50 ans, mais bon, c'est un détail !  J'ai la fibre sociale et 8000 contacts dans mon téléphone et des gens importants . Vous, vous avez quoi dans votre tel ? Guillaume Grima,  Jules-David-Illich Oulianov  Cormand ? des gens qui n'interessent que la politique d'opérette. Et puis je reprends des sociétés qui coulent....Ah zut, excusez-moi je ne pensais pas à Nicolas Hulot ! Ah j'ai fait une bourde, mais c'est pas grave....Bref, l'économie locale c'est moi ! Vous n'y connaissez rien, alors "joignez-moi à vous ", atchoum ! Excusez mais il fait froid dans ce putain de Jet privé de merde. Faudra que j'en change bientôt et que j'offre celui-là aux clubs de boxe rouennais à qui je promets actuellement plein de sous pour gagner en 2020. Mais je tergiverse ! Bref béré, t'as pas le choix et n'oublie pas, je suis un vrai cauchoix ! J'ai saigné mon premier canard à 4 ans ! Tu peux en dire autant ? Allez Bye ! "

    Voilà en gros l'histoire. En tout état de cause, Jean-Michel Bérégovoy sera au centre de cette future campagne et il pourrait  bien tirer les marrons du feu de cette situation. Sa motivation décuple chaque jour qu'il se lève et qu'il perd 500 grammes !!! Oui ! Béré a fondu et à mesure qu'il fond, il prend  du poids politique dans l'univers des rouennais !!! Une belle brioche en perspectique nous attend pour l'hiver ! Il va rahbiller tout le monde . Même Thierry du Paris-Normandie s'interesse à lui ..... Non -mais Béré tu te rends compte ? ils t'aiment tous à présent ! !!!! En attendant, vient boire un café chez moi, on va se rappeler du bon vieux temps !!!! 

    Jospeh Bernard  et Fred Quillet 

     

  • Hauts de Rouen: Une nouvelle mairie annexe à la mairie annexe ?

    Chatelet

     

     

    L'émotion était à son paroxysme hier dans le quartier du Chatelet. Mais que diantre : Que se passait - il à côté de la bibliothèque ? Alerté par le bourdonnement exceptionnel d' "officiels", je quittais les locaux de l'ancienne gendarmerie non désamiantée qui abrite, malgré tout, la radio HDR,  pour me rendre dans cette zone à foisonnement de gens importants ( F.G.I). Et ca bourdonnait sévère ! Rendez-vous à l'ancienne MJC donc . Aïe ça y est, le mot est lâché : " L'ancienne M.J.C (  Maison des jeunes et de la culture). 

    Destruction structurante 

    L'ancienne M.J.C (ca fait 3 fois que je l'écris .... Paix à son âme ) était située au sein de la maison du plateau à côté de l'ancien centre social et à 200 mêtres de l'ancien accueil de proximité de la CPAM, près de la mairie annexe qui, elle, existe toujours. L'honneur est sauf. Vous l'aurez compris : En presque deux mandatures de gauche, l'un des quartiers les plus touché par le chômage et la détresse sociale a perdu au moins 3 lieux structurants ( mais qui fait les comptes, sans déconner ? ).

    Et, donc, il fallait bien qu'on organise un truc avant de passer à la caisse en mars 2020 ! C'était l'objet de cette inauguration de la maison du plateau. L'émotion planait autour du visage de Caroline Dutartre, adjointe au Maire de certainement quelque chose et fière de la réalisation du chef d'oeuvre "prouessique" pas poètique hein ? " prouessique". Et von-von Robert l'assure également dans son discours merveilleux qui rentrera dans les annales de la culture bizantine : " Enfin, la maison du plateau rouvre" Quel talent cet "Yvon! Non mais !

    Les écolos sur la photo

    Et sous le contrôle politique de Jean-Michel Bérégovoy et de Stéphane Martot ( les deux "pince-mi et pince-moi" de l'écologie anesthésiante - concept moderne de la défense de l'environnement et des affligés),  "maimaire Robert" jubilait. Côté absence, on notera celle du Parti Communiste qui a certainement dû perdre son invitation comme à l'accoutumée lorsqu'il s'agit de montrer son "grou-grou-grognontifade mais ne mord pas" . Faut dire que Manuel Labbé  n'a pas eut trop son mot à dire dans le projet. Le patron officiel de la vie associative rouennaise n'a pas tout compris du fonctionnement de l'obédience socialiste qu'il soutient. Faudra-t-il un troisième mandat pour enfin intégrer la système ? Les "verts-trucs', eux,  ont tout compris du concept : " Etre là sur la photo et critiquer l'action de leur propre majorité en coulisse puis démissionner en grandes pompes 6 mois avant la fin du mandat "... C'est tellement plus simple et surtout plus héroïque ! Avec deux alliers précoces en matière de survie politique, Yvon Robert et ses "francs....compagnons" n'avaient aucun soucis à se défaire !  Ils ont tout même éliminé du paysage du quartier du Chatelet un centre social et une maison des jeunes pour installer quoi à la place ? Une annexe de la mairie annexe ! Et sans qu'aucune des autres composantes de la majorité municipale ne le dénonce ! C'est tellement plus facile de cracher sur une course de bateaux ! 

    Une annexe d'annexe  !

    Le changement d'orientation de services proposés par la maison du plateau, n'est autre que l'agrandissiement des acitivités de la mairie annexe du Châtelet. N'en déplaise à Caroline Dutartre dont l'intervention, lors de cette inauguration, laissait penser que c'était là l'aboutissement d'un rêve idyllique pour le bien de la population alors que la réalité nous oblige à le dire : Nous ne pouvons que  constater un apauvrissement général des offres de services publics au sein des Hauts De Rouen depuis 10 ans. 

    Un point positif

    Le monde associatif en déliquescence et, pour celui qui reste vivant, sous perfusion volontaire pourra se réjouir de disposer de salles de réunion et d'activités. Voilà peut-être l'unique point positif de la réouverture de la maison du plateau. Pour le reste, nous ne constaterons uniquement la présence de services municipaux ( Politique de la ville avec des salariés très sympatiques nonobstan) et des permanences que l'on pouvait déjà connaître à la maire annexe du Châtelet. 

    Mais bon, tout cela nous a permis de revoir les élus qui ne seront pas restés trop longtemps dehors. Juste pour une photo à la " va-vite" avec les enfants des parents présents et, tout de même il faut le signaler, la distribution d'un bout de tissu aux couleurs du drapeau français... Magnifique ! On se serait cru à Béziers

    Voilà ! Ah oui, j'oubliais, mais là c'est nettement plus personnel : J'ai pu croiser un type du Paris Normandie qui s'était engagé auprès de moi pour écrire dans le journal " Klash"  projet avorté, faute de combattants. N'ayant jamais rien rédigé malgré ses insistantes promesses, Il a quand même osé me dire qu'il ne s'était pas manifesté car il attendait mon appel, ce qui, croyez-moi, m'a laissé dubitatif quant à l'imagination fertile de ce monsieur ! 

    Sinon, bah, rien d'autre à dire sur ce "coup de com" sinon que Patrick Chabert, conseiller municipal de l'opposition a passé son temps à dire aux gens qu'il était conseiller municipal ce qui "impressiona" l'ensemble des gens présents qui lui glissèrent un sourire de circonstance atténuante qui plut à l'avocat du barreau rouennais. 

    Longue vie à la maison du plateau. 

    Joseph Bernard 

    Prochain article : Patrick Chabert Franc-Maçon ? 

     

  • Contournement Est: Les écologistes Normands ont enfin du grain à moudre !

     

    Contournement

     

     

     

    Ca y est dites-donc, le contournement est déclaré d'utilité publique. Le projet qui traîne dans les cartons depuis des décennies semble avoir obtenu une oreille attentive du côté du gouvernement Macroniste. Dire qu'il aura fallut attendre qu' Hulot soit au gouvernement pour que ce projet inutile du point de vue de David Corman et de ses adeptes, voit une lueur positive. Quelle "re-vert" pour les anciens camarades de l'animateur -Bouygues /EDF soutenu notemment par Jean-Michel Bérégovoy le chef-suprème des écolos rouennais à une époque.

    Les écologistes Normands et surtout de seine-maritime vont s'ateler à la tâche pour empêcher ce projet. C'est quoi l'idée ? Désengranger la circulation rouennaise en mettant en place un contournement sur l'Est de la cité ( d'où son nom...." contournement Est" maginfique non ? ) .Bref, faudra s'attendre à des remontées herboristes du côté des petits hommes verts du 76 qui d'ailleurs ont raison en s'opposant à ce projet. Beaucoup d'analyses prouvent que ce contournement n'arrangera rien ou si peu. Par contre, cela pourrait créer des vertiges environnementaux dans la région avec des pertes écologiques.

    Bon, tout cela c'est bien gentil, mais comme les "grunn's 76" vont - ils faire pour communiquer ? Ah enfin, on va voir du sport ! Ca manquait dans la métropole ces temps-ci. Pourtant il y a de quoi s'exciter en matière environnementale. Notre zone est très polluée. Des usines rejettent énormément de "trukmush" dans l'air à tel point que cela en devient alarmant.... Cela n'a pas empéché les Verts du conseil municipal rouennais d'approuver l'extension du terminal rubis (site de traitement de déchets toxiques) en Juin dernier mais avec "réserve" ....L'honneur est sauf !

    Pour le contournement Est, c'est une autre histoire. L'opposition écologiste est historique. On va enfin voir de l'action......Il vont revenir sur le devant de la scène juste avant les Européennes  voilà une bonne idée.

    Les tracts sont-ils déjà prêts pour Dimanche au clos St marc ? Suspens.......

    Jean Paquerette

  • Le Prout: Une nouvelle Monnaie Locale à Rouen

     

    Le succès de l'AGNEL (monnaie locale politique sans gluten ) dans notre jolie métropole rouennaise a rendu notre équipe complétement jalouse. Nous n'en pouvions plus, et, du coup, nous avons buché, bossé, récupéré  la sicure des platanes zigouillés par Jean-Loup Gervaise membre de la majorité Ecolo-humanoïde-socialiste de Rouen, l'avons recyclé en papier gratouille, volé une imprimerie et du coup voilà : Le 15 Janvier 2018 naîtra : LE PROUT - Nouvelle monnaie locale rouennaise.

    LE PROUT aura son utilité rassurez vous. Rendez-vous le 15 Janvier 2020 pour l'inauguration de notre monnaie locale.

     

    " Comme la nature est forte grâce à cette France de fumier, la finance a aussi besoin de diversité monétaire à prout ” Bernard Laitier

     

     

     

    L'équipe du Prout