front national

  • La droite en «poule» position mouillée

     

    Pararouen

    Les Européennes terminées, la diaspora politico-pathético-droitière qui  ne pense qu’à notre bonhneur (faut-il le rappeler ? ), a profité des résultats desastreux pour s’en foutre plein la tronche tant nationalement que localement. En attendant les lendemains qui déchantent, les protagonistes de la pensée ultra -libérale continuent à se détester autant que "faire se peut". 

    Avec les faux centristes qui rejoignent les faux républicains d’en marche, on ne sait plus comment faire pour trouver des places rémunératrices pour ceux qui courrent comme des dératés vers Macron. Les élus quittent les navires sans avenir (En tous les cas pour 2020, c'est la sauce Macron qui peut sentir bon...pour l'instant) . Ce sont les mêmes qui aiment rappeler les dérives politiques des autres qui se transforment en miettes de pain  nourrissant le Macronisme en bons toutous qu’il devront être pour obtenir le ticket d’or de la sainte virginité politique.

    A Rouen

    Robert Picard, truc et machin ont  flairés le bons plan. Les inconnus sans gloire de l’opposition rouennaise vont-il  gagner ? Pas certain surtout avec l’extrème droite qui risque de  leur jouer le même vilain tour qu’en 2014 . Robert Picard le sait, les envahisseurs sont là ! 

    L'autre droite !

    Mais c'est en famille qu'on trouve les meilleurs vautours ! Richard Lecoeur (truckmuch du Modem) et Christiane Dufrene (En marche) comptent se partager le futur gateau du binome "pouvoir/pognon" qui se profile aux prochaines municipales. Le couple connu du microcosme rouennais pour développer ensemble la pensée Macroniste, est déjà prêt à bondir sur la came ! Pauvre de nous !

    Retour à la droite officielle et ses faux prophètes !

    La droite et les faux-centristes sont remplis d’illusions qui pourraient se transformer en réalité  à Rouen ! Imaginez un peu Robert Picard adjoint au Maire Adam. Je n’ose même pas  projeter cette image sur un mur blanc. Mais à force de jouer aux cons, la gauche rouennaise pourrait voir ce scénario  fort bien devenir une réalité. Rouen merite mieux. Rassurez-nous !

    Pour le bien de cette cité, évitons le pire s’il vous plait ! 

    J . Bernard