Lubrizol

  • Lubrizol: Chaberlipopette !

    Chabert

    Oh Hé, je n'ai à rien voir avec ce mec ! Il est con ce Quillet !

     

    En début de semaine, pendant que vous enleviez la suie encore fraîche, les "zélus" du 21 ieme siècle se réunissaient pour un conseil municipal spécial puisqu'il s'agissait du premier rendez-vous politique officiel après les jolies fumées non-toxiques de Lubrizol qui nous ont apportés autant de jolies choses.  D'abord il y eut les prises de paroles politiques de chaque groupe. On vous passera les interventions de Nicolas Mayer Rossignol, Bob Picard, P'tit vieux-Bures et Pennelle. Rien d'interessant ! Ces gens ont la compassion d'une huitre végétale lubrizolifiée !

    Et les cocos ?

    Et que dire de Manuel Labbé ! Le gars, il profite de la situation pour rappeler la logique négative du capitalisme. C'est vrai, il a oublié Tcherno-débile et la logique sovietique ! Pathétique ! Quant-à Jean-Michel Bérégovoy !!! Je l'aime bien, mais sa première intervention était "troulifique" voire liquéfiante. On n'a pas trop compris où il voulait en venir ! Les 6 minutes d'intervention par groupe s'étaient transformés en 20 minutes de soupières élimées ! Heureusement que sa deuxième prise de parole sera nettement plus intéressante et construite. Rien d'écrit, tout du coeur, c'est ça le vrai Béré !  Il reste l'intervenant le plus interessant avec des couilles ! Admettre que les élus ont une responsabilité dans la situation et le dire aussi nettement, bah...Chapeau ! Les autres, ils ont bien fermés leurs becs et admis aucune responsabilité !

    CHABERLIPOPETTE

    L'intervention qu'il faut retenir pour sa méchanceté, son irrévérance et son indécence, c'est bien celle de Patrick Chabert. L'humain , par la force des choses, est retombé dans ses travers de 2014 ! Son outrecuidance est revenue à la surface. En 4 minutes, il a réussi à se mettre à dos tout le monde lançant des "scuds" immérités ! Ainsi, il attaquera une rouennaise qui avait pris la parole ( Ah oui, j'oubliais....les gens avaient le droit de prendre la parole à ce conseil municipal...), puis jettera l'opprobe sur l'élu de permanence lors de l'explosion "Lubrizolique" pour terminer par fustiger Bérégovoy sans le nommer, mais tout le monde a compris, pour " récupération politique". Le truc de fou !

    En peu de temps, le Canardeur du soir est retombé dans ses travers qui l'ont nui en 2014 ! Alors que je pensais qu'il avait changé....Des nèfles oui ! En tous les cas, si c'est cela qu'il cherchait à faire, c'est à dire: se faire détester par l'ensemble des présents et se faire l'avocat de Lubrizol...ce fut une réussite ! Un testament politique ? "Puisque vous ne voulez plus de moi, je vais vous pourrir la vie ? " Pourquoi pas ! Après tout, il a raison : Ses collègues politiques ne l'ont pas ménagés ! Seulement voilà, au lieu de s'en prendre aux vrais responsables de sa mise à l'écart politique pour 2020, il canarde ailleurs et gratuitement !

    Du coup, cet échange qu'Yvon Robert avait souhaité avec la population présente au conseil a été un peu "lubrizolifiée" par Chabert ! Dommage car le moment fut très intéressant. Nous y reviendrons dans un autre article.

    Frédéric Quillet

  • Lubrizol: Incendie Gitan-compatible ?

     

     

    Lubrizol

     

    Une caravane ne peut être considérée comme un lieu confinement étanche. Dixit la loi ! On n'a cependant pas évacué le camp de Grand Quevilly pourtant si proche de l'incendie. Les policiers sont venus  et leurs ont dit  "Y a pas de danger !" Les gens du voyage ont insisté. Après coup, les gradés ont reconnu l'erreur : On aurait dû les évacuer ! A lire également  :

    https://www.msn.com/fr-fr/news/monde/les-gens-du-voyage-victimes-invisibles-de-lubrizol/ar-AAI7kye

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Lubrizol ou le mépris de l'homme !

     

    Lubrizol

     

    Quand aurez-vous un raisonnement humain ?

    Quand aurez-vous le moindre bon sens, la moindre compassion pour dire simplement ce qui inquiète les gens pour leurs enfants ? Ce qui les inquiète pour leur vie.

    Mais, Putain, pourquoi ne dites-vous pas qu’est-ce qui a cramé ? Depuis plus de quatre jours ! Merde ! Les gens, les rouennais, les picards, les gens du Nord, les Belges ne sont pas des bestiaux ! Ce ne sont pas que des fiches de paie, que des charges en bas d’une page qu’on nomme bulletin de salaire.

    Vous avez en face de vous des êtres humains !  Des êtres humains qui s’inquiètent pour leurs enfants, pour leur vie, pour leurs familles, des gens qui s’inquiètent pour manger, pour boire de l’eau, du lait, pour manger des légumes !

    Pourquoi ne dites-vous pas ce qu’il s’est vraiment passé ?

    Vraiment, on s’en fout de savoir d’où le feu a démarré, parce que vous allez-nous dire quoi, que c’est une histoire d’assurances, et que si le feu a pris de l’extérieur, Ahhh, ben Lubrizol n’est pas responsable, donc ni responsable, ni coupable, « ce n’est pas de ma faute... ».

    Mais cela, LES GENS S’EN FOUTENT !

    Les assurances sont là pour payer ! Les milliards nécessaires pour réparer ce désastre écologique, sanitaire et humain, c’est donc la seule chose qui vous importe d’éviter de payer ? Ce n’est pas moi, c’est l’autre !!!

    Des entreprises internationalisées comme Lubrizol, propriété de Warren Buffet, un des hommes les plus riches du monde, savent pertinemment qu’elles sont couvertes par des assurances, des contres assurances, des sur-assurances, que le seul leitmotiv qui ressort de toute cette hypocrisie médiatique, c’est de ne pas être responsable, donc de ne pas payer !!! Quelle HONTE !

    Pas une seule fois, les dirigeants de Lubrizol ne se sont intéressés du sort de leurs concitoyens !

    D’ailleurs, en aucune façon, Lubrizol n’a parlé d’aider, d’indemniser, de soutenir ceux qui nettoient leur merde ! RIEN !

    Juste : en portant plainte contre X, elle cherche à dire : « c’est pas moi ! » Lubrizol cherche juste à affirmer : « c’est pas ma faute ! ». Qu’importe si ce sont ces produits qui ont cramé !

    Qui va aider les agriculteurs chargés de vider leur lait dans le lisier quand les trois grands groupes laitiers n’en veulent pas ?

    Mais Putain ! Dites-nous, dites à ceux qui ont vu ce nuage noir sortir des bouches de l’enfer au-dessus de leur tête et les intoxiquer, dites-leur simplement ce qu’il s’est passé !

    Qu’est-ce qui a cramé ? Est-ce dangereux pour eux ? Pour leur vie ?

    C’est cela que les gens veulent savoir. Ils s’en foutent de savoir QUI va payer. De toute façon, ils n’en verront jamais la couleur...

    Simplement, en ne disant rien, en restant hautain et méprisant, on ne disant pas quels produits se trouvaient dans ces entrepôts, en tentant de vous dédouaner à peu de frais en affirmant, je ne suis pas coupable, je ne suis pas responsable, donc je ne paierai pas, vous méprisez la vie humaine !

    Ce n’est pas cela que l’on exige, PUTAIN DE BORDEL !

    On veut savoir qui va nous soutenir pour nettoyer toute cette merde, qui va nous aider à soigner nos gosses, nos parents âgés, qui va soigner la ville, les champs ?

    Pourquoi un premier ministre, du haut d’une arrogance frôlant le mépris le plus absolu pour la détresse humaine, dit qu’il n’y a rien à craindre !

    Dites-nous ce qui a cramé ! Dites-nous ce qu’il y avait dans ces fûts qui ont explosé dans la nuit !

    Arrêtez de prendre les gens pour des CONS ! C’est simple, non ? On veut un peu de respect. De considération.

    Contrairement à ce que dans vos hautes sphères financières, de dividendes, de financiers, d’ultra-riches, etc., vous ne comprenez pas, c’est que les gens se foutent que vous vous gaviez de dividendes, de grosses bagnoles, de yachts,

    La seule chose qu’ils demandent, c’est de pouvoir vivre dignement de leur travail, de vivre heureux, sainement, et tranquilles.

    Ils n’ont pas les mêmes valeurs que vous, ils n’ont pas les mêmes notions que vous.

    Mais putain, pourquoi persistez-vous à les traiter comme de la merde !

    Voilà ce qu’il faut comprendre. Ils n’ont pas besoin de tout votre luxe, ils n’ont pas besoin de vivre comme vous, les gens demandent à vivre heureux et simplement, ces gens-là sont des travailleurs, ce sont des gens qui bossent.

     

    Mais pourquoi leur ôtez-vous même le droit d’espérer sur leur propre vie ?

    Vous mettez le doute sur leur propre espérance de vie, eux à qui vous ne laissez qu’un abominable nuage noir en leur disant qu’il n’y a rien de toxique.

    Arrêtez de vous foutre de leur gueule !

    Ayez au moins UN PEU DE RESPECT HUMAIN !

    Laissez-nous vivre en paix avec respect et dignité. Bordel, mais quand est-ce que vous allez comprendre cela !

    Il vous faut quoi ? Un nouveau 1789 ?

    Ânkh

     

    Mots clés : lecanardeur, le canardeur, journal, investigation, investigations, Rouen, enquêtes, Lubrizol, Seveso, nuage, toxique, politiques, risques, Rubis, Terminal,

  • Lubrizol: Bérégovoy c'est "t'et ben qu'oui t'et ben k'non

     

     

    Bere

     

    Jean-Michel Bérégovoy déclare " Il faut que cette usine ferme. C'est pas possible d'avoir une telle structure au coeur de la ville" !

    Et c'est le Même qui avec son groupe, à la mairie, ont voté Oui "avec réserve"  pour l'agrandissement du Rubis terminal " autre site SEVEZO Haut qui se trouve à côté de Lubrizol ! Alors le "Avec réserve" ne répare l'erreur du " OUI "  Le billet du groupe Décidons Rouen occulte le "OUI" et préfère communiquer sur le mot "réserve", mais c'était un "oui" tout de même. 

     Rubis Terminal est une usine plus dangereuse que Lubrizol en cas d'incident grave. Comment peut -on vôter  Oui....même avec réserve  pour l'agrandissement d'une pétaudière à retardement ?

     

  • Lubrizol: Le feu se serait déclaré à l'exterieur de l'usine

     

    Img 20190926 081305

    D'après une source proche de l'enquête, le feu se serait déclaré à l'exterieur de l'usine. Ce qui prouve la dangerosité de l'ensemble des sites Sevezo et qui pose, bien évidemment, la fâcheuse et épineuse question de la sécurité et de la responsabilité des Politiques quant-à l'attribution des permis d'exploitation. En effet, la pétaudière permanente n'est pas arrivée toute seule dans la ville. Il a bien fallu voter des autorisations. Peut-on parler de négligeance politique ou d'inconscience ? Et doit-on porter plainte uniquement contre Lubrizol  ou se retourner contre les élus de l'agglomération qui entretiennent et développent  ce lieu destructeur depuis plus de 50 ans . Alors, oui, ca paie des taxes et ça crée des emplois. Faut -il pour autant construire une ville où le risque d'explosion reste majeur et mortel pour la population ?

    Dans notre numéro qui sort cette semaine, vous allez découvrir l'incroyable vérité qui démontre bien que depuis l'explosion d'AZF (2001) et le premièr accident de Lubrizol que nos élus rouennais n'ont pas retenu la leçon ! Et c'est très inquiétant pour l'avenir...

    Joseph Bernard

  • Lubrizol: Quand les politiques vous disent ce qu'ils veulent que vous croyez !

    Lubrizol ras

     

    Dans l'affaire de l'explosion ET de l'incendie du Lubrizol, des responsables politiques locaux ou Nationaux vous assurent que le site LUBRIZOL et le seul de Rouen qui se trouve en seuil Haut . C'est  FAUX : voici un extrait ( concernant le Rubis Terminal) d'un rapport que nous publierons demain  : 

    3. Système de Gestion de la Sécurité
    Le dépôt CRD est classé Seveso seuil haut au sens de l’arrêté du 26 mai 2014 relatif à la
    prévention des accidents majeurs. C’est pourquoi, RUBIS TERMINAL a mis en place un
    Système de Gestion de la Sécurité décrit dans le Manuel Entreprise.

    Notre dossier de 4 pages qui parait en Octobre vous dévoilera la pétaudiaire sur laquelle nous vivons et dont on cache au rouennais la dangeresité sciemment ! 

  • Lubrizol: Ca ne fait que commencer !

     

    Img 20190926 081305

    Lubrizol, Cela ne fait que commencer !

    Foutage de gueule !!!

    … Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol…

    Je me vois, sur le haut du bastingage, tel un capitaine Haddock furieux contre les négriers, en train de haranguer les cieux et d’abreuver d’injures ces mercantiles esclavagistes :

    « Fouteurs de merde ! Pollueursmenteurs, criminels par procuration ! Obscurantistes décharnés bouffis d’orgueil, de mépris ! Enfoirés encanaillés par le pognon et arrogants comme la bite d’un cheval face à celle de l’hominidé de base !, Ducons, Marchands de pines en plâtre ! »

    Et comme cela ne suffit pas, à voir leurs minables conférences de presse aussi cyniques et méprisantes que le nuage qu’ils ont laissé passer aux dessus de la tête de milliers de gens, je monterais bien chercher mon porte-voix pour gueuler encore, en espérant béatement qu’ils daignent y prêter oreille.

    … Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol…

    La chaîne de la honteensevelit la ville de Rouen sous des gravats d’hydrocarbures calcinés et le silence assourdissant du pouvoir face à cette catastrophe écologique sans précédent depuis Fukushima et AZF (je ne parle pas de Tchernobyl, le nuage radioactif s’étant brutalement arrêté à la frontière française, faute de visa...)

    La chaîne de la honteenvahit les politiciens indifférents et embarrassés qui se foutent bien du bien-être (et surtout du mal être) de leurs concitoyens.

    La chaîne de la honten’atteint pas des dirigeants extraterrestres qui ne daignent même pas s’excuser de vous avoir pollué et qui ne comprennent pas qu’on leur adresse des reproches.

    La chaîne de la honteinvestit les pouvoirs publics (par la voix de leur propre maire) qui protègent et défendent les intérêts de l’entreprise (ce qui en soit peut se comprendre, vu la taxe professionnelle), mais qui peinent à convaincre quand la merde s’abat sur leur propre ville !

    … Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol…

    Que peut-on encore penser du comportement de certains (dont encore lui, désolé, ça devient un classique) qui crient au terrorisme quand la vitrine d’une permanence politique est cassée, et qui assure que tout va bien quand un nuage de 22 kilomètres de long et six de large envahit la Normandie. « Ce n’est pas toxique, rassurez-vous ».

     

    Mais ! Ils nous prennent pour des glands décérébrés !

    Ils nous prennent pour des perdreaux de l’année, juste capable de s’élever de la boue pour se faire flinguer par les premières cartouches écologistes des marchands de mensonges !

     

    Et il faudrait qu’en plus, on ferme sa gueule !

     

    … Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol…

    Qui va nettoyer toute cette merde ?

    Qui va payer les heures des valeureux pompiers qui ont sûrement évité le pire ?

    Qui va soigner la terre, les champs, les animaux, les fruits, les êtres humains (accessoirement… quand on lit les recommandations administratives…), et nos enfants ?

    « La terre ne nous appartient pas, ce sont nos enfants qui nous la prêtent ! »

    Visiblement, cette phrase pleine de bon sens n’émeut pas certains, dont la seule progéniture intéressante demeure le taux de rendement des dividendes versés…

    Alors, je vais me joindre à mon collègue Frédéric Quillet , et vous présenter dans quelques jours :

    Le Rapport Bertin.

    Le Canardeurvoulait dénoncer avant qu’une catastrophe n’arrive, les dangers récurrents des sites « SEVESO » situés en plein cœur des agglomérations, ainsi que l’incurie des pouvoirs politiques.

    RUBIS Terminal.

    Malheureusement, Lubrizol nous a devancés de quelques jours.

    Ce tragique accident ne fait que renforcer l’importance de l’information que le Canardeur entend porter à la connaissance de tous.

    Avec Lubrizol, l’Omerta sur les produits toxiques et les risques sur la santé nuit à l’obligation d’informer la population, qui est pourtant un des devoirs des sites classés « SEVESO », et discrédite toute la classe politique.

    Avec l’article du Canardeur, vous aurez une parcelle de ce qui vous attend et que les pouvoirs publics se gardent bien de vous dire.

    … Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol…

    ou

    …Rubis Terminal……Rubis Terminal...…Rubis Terminal...…Rubis Terminal...…Rubis Terminal…

    Une nouvelle chaîne de la honte ???

     

    À vous de vous faire une opinion loin des merdias habituels.

     

    Le premier octobre 2019, dans le Canardeur.

     

    www.lecanardeur.com

     

    Ânkh

     

    Mots clés : lecanardeur, le canardeur, journal, investigation, investigations, Rouen, enquêtes, Lubrizol, Seveso, nuage, toxique, politiques, risques, Rubis, Terminal,

  • Lubrizol : Basta les politiques !

     

    Silence dans les arbre

    Peut-être est-il de se retirer de ce monde ? 

     

    Est-ce le moment de faire le bilan de ce drame "Lubrizol". Certainement pas. Par contre, on peut commencer à dire les choses ! Et je ne vais pas me géner ! D'abord, un sentiment de peur est entré dans l'esprit des rouennais. Et la "junte" politique, planquée dans son "communautariste de l'entre-soi " est très embétée. Quand vous parlez des "politiques" de Rouen, vous pouvez utiliser le terme "junte".  Ce micro pouvoir d'égo ne pense qu'à la carrière, au pouvoir et à leur créme nivéa !

    SANS DECONNER : "Ils ne savaient pas" et aujourd'hui leur seul truc c'est de lancer des larmichettes pour consoler  les familles des salariés de Lubrizol. MAIS pas un n'a demandé "pardon".

    Pardon de quoi ?

    Si Lubrizol est là ou il est ainsi que les autres sites SEVEZO de l'agglomération, c'est bien à cause d'eux ! Non pas des "actuels", mais des anciens. Les "actuels" il font quoi? ils participent à des commissions de travail dans des instances liées à la protection de l'environnement. Du pipeau ? On va finir par y croire.   Les élus sont au courant que ces sites Sevezo de l'agglomération sont une poudrière. Le premier incident de Lubrizol, il y a 7 ans, ne les a pas fait réagir.

    Risques amplifiés en 2015 à cause des élus !

     Il sont tellement au courant de ce danger permanent qui plane au dessus de nos têtes qu'ils font quoi au conseil municipal de Rouen en 2015 ? D'abord Les socialistes : Ils votent  OUI pour l'agrandissement du rubis terminal société de traitement de déchets dangereux, située à deux pas de l'usine de soufre, Rubis Terminal a obtenu le feux vert de l'ensemble des élus des majorités des villes de l'agglomération rouennaise pour son agrandissement augmentant les risques ! pauvres d'eux ! 

    PIRE : Les écologistes de Rouen ont voté OUI !!!! avec réserve. Mais le "avec réserve" ne sert strictement à rien . C'est juste un dédouanement de leurs consciences alors que.......alors  que...... ils avaient en possession un rapport du cabinet BERTIN que nous vous réveleront dans le canardeur d'Octobre et qui démontre l'amplification des risques en cas de construction de ces deux cuves.  Tous avaient ce rapport. Il ont dit oui quand même ! Et aujourd'hui, les écologistes rouennais ouvrent le bec pour réclamer quoi ? une enquête ? Mais c'est avant qu'il fallait monter au créneau. Aujourd'hui, ça s'appelle de la récupération politique ! 

    Alors voilà mon coup de gueule . Il est ce qu'il est. Un coup de gueule parmi tant d'autres. Mais cette catastrophe écologique pour la ville de Rouen m'a réveillé. Et alors que je m'apprêtais à soutenir Jean-Michel Beregovoy pour les futures municipales, j'ai décidé de reprendre ce soutien. Car l'ensemble de cette classe politique est co-responsable de cette situation. Et personne ne l'assume ! 

     

    Donc Basta ! 

    Frédéric Quillet 

  • Lubrizol: gestion du personnel de la mairie de Rouen

     

    Shadok

    Ce matin, il est 9h -10h Une des personnes chargées de la gestion du personnel se retrouve dans une réunion pour gérer la crise de Lubrizol. Elle annonce : " les agents qui viennent en voitures doivent rester chez eux. Par contre ceux qui viennent à vélo peuvent venir travailler ! "

    Etonnant non ?

  • Le Rapport Bertin : Le site SEVEZO est une pétaudière à retardement

    Lecanardeuroctobre2019 1

    Dans le Numéro du Canardeur d'Octobre prochain, nous consacrons un dossier de 4 pages sur le Rubis Terminal et l'ensemble des risques qui composent la zone Sévézo située près du bac de Dieppedalle. Dans ce dossier, nous alertons les lecteurs sur les niveaux faibles de sécurité de tels sites. Nous regrettons que l'actualité nous rattrape mais vous constaterez dans le dossier que de tels accidents comme Lubrizol sont riqqués et prévisibles vue le niveau de sécurité mis en place  et les conséquences très graves.

  • Lubrizol : Eléves de la rive gauche : Tu peux t'intoxiquer !

    Img 20190926 081305

    La préfecture de Seine maritime vient de sortir un communiqué de presse hallucinant ! Elle déclare des fermetures d'établissements scolaires allant de la rive droite de Rouen jusqu'à Cailly. Quant à la rive gauche de Rouen, rien ! Alors que ce matin St sever était dans le noiratre  !

    Témoignage de notre correspondant pour le canardeur :" Ici à St sever on est sous la fumée bleue - noiratre "

    De qui se fout t-on ?

  • Lubrizol : Fumée toxiques...je l'atteste ! TEMOIGNAGE

    Img 20190926 081305

    7h00 : Appel téléphonique d'un correspondant du Canardeur : " Explosion sur le site de Lubrizol, fred" Je me dirige vers le balcon, j'ouvre les fenetres et prends une photo de la fumée noirâtre qui survole ma tête . Je rentre 20 seconde après.... Je suis pris de vomissements et de douleurs violentes à la tête.

    Je regarde les infos et qu'est ce que j'apprends ? Le maire de Rouen qui assure sur BFM TV que la fumée n'est pas toxique ! Non mais tu rigoles mec ? Où t'habite pour affirmer cela ? Hé ho BFM TV et autre chaines poubelles.....tu veux du témoignage ? Vas y appelle ! Quand à vous Monsieur le maire, j'espère que vous allez revoir cette déclaration très rapidement !

    F. Quillet

  • Rouen : nuage toxique sur la ville !

    Photos prises par le docteur Zaïus

     

    Img 20190926 081305

     

    Img 20190926 081014

    Img 20190926 080444

     

  • Lubrizol :" Ca m'a foutu la trouille"

    Lubrizol

    Des explosions, des hélicos, de la fumée, un déclaration du préfet demandant la restriction de la circulation, la situation est grave du côté du site de Lubrizol. Classé "Seveso type 1 " ( la plus importante ). Ce site fut déjà l'objet d'incendie il y a quelques années. Un problème aurait été détecté le 3 Septembre dernier avec une alerte. Une rouennaise qui réside rive droite du côté des quais déclare : "j’ai été réveillée par les détonations et/où explosions . J'ai eu la trouille !" 150 sapeurs pompiers seraient sur le site et les différents site d'information nationale annonce aucun mort. 

    F.Quillet