humeurs

  • Lubrizol: Ca ne fait que commencer !

     

    Img 20190926 081305

    Lubrizol, Cela ne fait que commencer !

    Foutage de gueule !!!

    … Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol…

    Je me vois, sur le haut du bastingage, tel un capitaine Haddock furieux contre les négriers, en train de haranguer les cieux et d’abreuver d’injures ces mercantiles esclavagistes :

    « Fouteurs de merde ! Pollueursmenteurs, criminels par procuration ! Obscurantistes décharnés bouffis d’orgueil, de mépris ! Enfoirés encanaillés par le pognon et arrogants comme la bite d’un cheval face à celle de l’hominidé de base !, Ducons, Marchands de pines en plâtre ! »

    Et comme cela ne suffit pas, à voir leurs minables conférences de presse aussi cyniques et méprisantes que le nuage qu’ils ont laissé passer aux dessus de la tête de milliers de gens, je monterais bien chercher mon porte-voix pour gueuler encore, en espérant béatement qu’ils daignent y prêter oreille.

    … Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol…

    La chaîne de la honteensevelit la ville de Rouen sous des gravats d’hydrocarbures calcinés et le silence assourdissant du pouvoir face à cette catastrophe écologique sans précédent depuis Fukushima et AZF (je ne parle pas de Tchernobyl, le nuage radioactif s’étant brutalement arrêté à la frontière française, faute de visa...)

    La chaîne de la honteenvahit les politiciens indifférents et embarrassés qui se foutent bien du bien-être (et surtout du mal être) de leurs concitoyens.

    La chaîne de la honten’atteint pas des dirigeants extraterrestres qui ne daignent même pas s’excuser de vous avoir pollué et qui ne comprennent pas qu’on leur adresse des reproches.

    La chaîne de la honteinvestit les pouvoirs publics (par la voix de leur propre maire) qui protègent et défendent les intérêts de l’entreprise (ce qui en soit peut se comprendre, vu la taxe professionnelle), mais qui peinent à convaincre quand la merde s’abat sur leur propre ville !

    … Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol…

    Que peut-on encore penser du comportement de certains (dont encore lui, désolé, ça devient un classique) qui crient au terrorisme quand la vitrine d’une permanence politique est cassée, et qui assure que tout va bien quand un nuage de 22 kilomètres de long et six de large envahit la Normandie. « Ce n’est pas toxique, rassurez-vous ».

     

    Mais ! Ils nous prennent pour des glands décérébrés !

    Ils nous prennent pour des perdreaux de l’année, juste capable de s’élever de la boue pour se faire flinguer par les premières cartouches écologistes des marchands de mensonges !

     

    Et il faudrait qu’en plus, on ferme sa gueule !

     

    … Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol…

    Qui va nettoyer toute cette merde ?

    Qui va payer les heures des valeureux pompiers qui ont sûrement évité le pire ?

    Qui va soigner la terre, les champs, les animaux, les fruits, les êtres humains (accessoirement… quand on lit les recommandations administratives…), et nos enfants ?

    « La terre ne nous appartient pas, ce sont nos enfants qui nous la prêtent ! »

    Visiblement, cette phrase pleine de bon sens n’émeut pas certains, dont la seule progéniture intéressante demeure le taux de rendement des dividendes versés…

    Alors, je vais me joindre à mon collègue Frédéric Quillet , et vous présenter dans quelques jours :

    Le Rapport Bertin.

    Le Canardeurvoulait dénoncer avant qu’une catastrophe n’arrive, les dangers récurrents des sites « SEVESO » situés en plein cœur des agglomérations, ainsi que l’incurie des pouvoirs politiques.

    RUBIS Terminal.

    Malheureusement, Lubrizol nous a devancés de quelques jours.

    Ce tragique accident ne fait que renforcer l’importance de l’information que le Canardeur entend porter à la connaissance de tous.

    Avec Lubrizol, l’Omerta sur les produits toxiques et les risques sur la santé nuit à l’obligation d’informer la population, qui est pourtant un des devoirs des sites classés « SEVESO », et discrédite toute la classe politique.

    Avec l’article du Canardeur, vous aurez une parcelle de ce qui vous attend et que les pouvoirs publics se gardent bien de vous dire.

    … Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol...… Lubrizol…

    ou

    …Rubis Terminal……Rubis Terminal...…Rubis Terminal...…Rubis Terminal...…Rubis Terminal…

    Une nouvelle chaîne de la honte ???

     

    À vous de vous faire une opinion loin des merdias habituels.

     

    Le premier octobre 2019, dans le Canardeur.

     

    www.lecanardeur.com

     

    Ânkh

     

    Mots clés : lecanardeur, le canardeur, journal, investigation, investigations, Rouen, enquêtes, Lubrizol, Seveso, nuage, toxique, politiques, risques, Rubis, Terminal,

  • Municipales 2020 à Rouen. "Le tout-à-l'Ego"

    Tout a l ego

     

    A l'approche des municipales rouennaises, les egos démesurés se multiplient et s'affichent.Un nouveau candidat Maire par semaine…Pour quels objectifs ? Dans quel but ? Il y a toujours des bons sentiments et des grandes déclarations creuses mises en avant :

     

    "On aime Rouen"… Imagine-t-on un candidat qui n'aimerait pas la ville ?

    "On veut la réussite de Rouen", Non, non moi je me présente mais si la ville se plante, en fait ça m'est un peu égal… etc.

     

    Certains se croient même obligés de préciser : "cette décision n’est ni le fruit d’une conjoncture politicienne, ni l’expression d’ambitions personnelles". Ah! Bon ? Il y avait un doute ?. Non, mais ils commencent une campagne en nous prenant pour des imbéciles ou je me trompe ? Le mot d'ordre semble surtout être "On est tous égo!" Bref c'est du pipeau ! "L'ambition personnelle guide nos pas"… mais ça c'est moins facile à dire…Aucun leadership ne s’est dégagé et tout le monde croit en ses chances. Dans son coin, chacun prépare donc son projet, son équipe et cherche le chemin le plus court vers 2020. Si l'esprit de compétition ou le besoin de se distinguer peuvent constituer un moteur, poussées, comme maintenant, à l'extrême ces attitudes des ego trop forts génèrent inquiétude, dégoût et pitié.

     

    Si l'électeur a déjà compris qu'il n'aurait pas grand chose à attendre de ces candidats, il lui reste l'intérêt ethnologique d'observer les facettes de ces ego surdimensionnés. Maigre consolation. Mais au-delà, amis électeurs rouennais, il est urgent d'en comprendre les mécanismes pour les identifier et s'en prémunir. Nous risquons d'avoir à survivre en leur présence…Existe-t-il une typologie de l'ego ? Certains caractères seraient-ils plus prédisposés que d'autres à déployer ce narcissisme effréné ? Il semble actuellement qu'être de droite (?) et du centre (?) à Rouen soit un facteur de prédisposition. Mais qui est vraiment de droite et du centre à Rouen ?

     

    Bref, on ne peut pas compter sur eux, alors, il va falloir les surveiller, les décortiquer et les contrôler pour qu'ils ne fassent pas trop de dégâts.

    Ce néo-narcissisme galopant demande mieux qu'une observation mi-amusée, mi-attristée de notre part.

    Nous serons là pour vous y aider.

     

    Paul Hitologg

  • Brexit ? Un complot anglo-saxon

    Le 11 septembre 2019

    Brexit ? Or not Brexit ?

    (Un complot anglo-saxon?)

    Alors que le monde revoit les images du 11 septembre 2001 (vous rappelez-vous où vous étiez à ce moment précis ?),

    le grand blond (je n’ai pas vu ses chaussures…) qui braille de l’autre côté de la Manche vient de prendre une nouvelle taule !

    Même la justice écossaise refuse de le laisser museler le Parlement pour effectuer son « Brexit dur No deal ! » Et a déclaré illégale la suspension du Parlement !

     

    Ça canarde dans tous les sens chez les Anglais !

    BJ va faire appel contre cette décision de justice de l’Écosse !

     

    Franchement, ils commencent à nous « les brixer menu menu... » !

    Ça fait plus de trois ans que les « brixishs » qui n’ont jamais eu qu’un demi-pied en Europe depuis leur adhésion, cherchent à se barrer. Entre les interminables négociations techniques d’une Thérésa May et les diatribes jusqu’au-boutistes d’un BJ, l’Europe commence à en avoir marre !

     

    Ça ressemble un peu à : « Je ne veux plus les côtés négatifs de l’Europe, je ne veux pas payer pour l’Europe, par contre, je veux en conserver tous les avantages… (tout ce qui nous avantage nous les Anglais...) ».

    Le pays se déchire au vu du monde entier dans un ubuesque vaudeville.

     

    Au-delà de ce psychodrame interminable, interrogeons-nous sur le fonctionnement de la démocratie anglaise… Cette démocratie gouvernée par une Reine ! (Serait-elle devenue la Reine des abeilles ?).

     

    On assiste à une incroyable joute démocratique entre un gouvernement non élu qui cherche à museler un parlement qui lui est hostile, afin d’essayer d’appliquer une décision historique (le brexit exigé par les « brixishs » lors d’un référendum national) dont personne ne veut qu’elle soit prise en l’état !

    Et que dire de l’Irlande, cette île coupée en deux ? Et de la volonté des Écossais de rester dans l’Europe ?

    Cette terrible histoire nous montre les limites d’un système politique face à l’intransigeance autoritaire d’un premier ministre et face à une profonde demande de changements de la part de la société.

     

    Je vous laisse imaginer la situation en France. Le gouvernement français aussi doit faire face à une profonde demande sociétale.

     

    Faire face à cette profonde demande sociétale, à ces nouveaux défis (écologiques, technologiques, démographiques, économiques), voilà le véritable enjeu qui se dissimule derrière cette crise du brexit, et qui concerne toute l’Europe, et qui met à mal les pouvoirs en place.

     

     

     

    Brexit, Or not Brexit ? La véritable question n’est pas là. Nous n’avons rien compris. Les Anglais partiront. Et vous savez pourquoi ?

     

    Parce que l’Angleterre a été vendue en secret aux États-Unis !!!

    Comme le grand blond de l’autre côté de l’Atlantique n’a pas pu racheter le Groenland, il jette son dévolu sur cette petite île fragile pleine de gens contradictoires !

    (Complot ? Vous avez dit Complot ?)

     

    Lecanardeur.com

    Ânkh

     

     

    Mots clés : Brexit, justice, Écosse, Irlande, démocratie, société,

    Le canardeur, journal, satirique, complot.

  • Extrème droite rouennaise :" Les algériens ravagent nos villes et agressent nos compatriotes "

    Rn

    Texte de la Raclure Nationale

     

    Mais combien de Neurones faut-il avoir dans la tête pour écrire une telle saloperie ? Voilà donc que le rassemblement national rouennais par la voix de ses élus locaux nous lance un appel à la haine  ! Une haine gravissime et relayée par le magazine de la ville de Rouen dont le comité de rédaction se fout apparemment des conséquences de ces écrits. Appel à la révolte face au peuple Algerien qui " ravagent nos villes" et que dire du "Turc assassin" ?

    Comment une revue tirée à plus de 64 000 exemplaires peut-elle accepter ce langage ? Au non de la démocratie, de la liberté d'expression ? Quelle médiocrité d'esprit ! Est-ce que  Yvon Robert directeur de la publication est conscient de la gravité de ces propos qui méritaient la censure au nom justement de cette démocratie qui logiquement ne doit pas être  porte parole d'une telle tribune  ! Ce magazine est financé par les impôts des rouennais qui ont un droit de regard ! Et quand bien même la censure de ce texte amene la mairie au tribunal pour non respect de la liberté d'expression, cela aurait été  une vraie marque de désobéissance civile à mettre à l'actif d'Yvon Robert ! Raté !

    Ce texte mérite une condamnation officielle des partis politiques rouennais démocratiques ! A eux de jouer !  Ils sont alertés .

    Frédéric Quillet

    Rédac'chef du Canardeur


     

  • La démocratie à l’épreuve !

    Hirondelle amour

     

    Le 2 septembre 2019

     

    La démocratie à l’épreuve !

     

    Des milliers de personnes dans les rues :

    - les aéroports et le métro face à l’armée, à Hong-kong, au nom de la liberté,

    - face au « coup d’état institutionnel » d’un Premier Ministre contre ses députés, en Angleterre,

    - pour le droit de vivre décemment sans porter de gilets jaunes, en France,

    - pour réclamer un président valide et des élections, en Algérie,

    - Pour lutter contre la crise économique en Argentine…

     

    Et nous en oublions des millions, des centaines de millions de gens qui luttent quotidiennement

    contre la précarisation de la vie, sur les cinq continents !

     

    Pendant ce temps-là, on nous montre des drones de combats, des robots plus qu’humains, des

    drones bombes intelligents, des avions de combats ultra performants. Ca canarde dans tous les

    coins !

     

    Pendant ce temps-là, des milliards de détritus plastiques envahissent les océans, les fleuves et

    polluent l’air de ses particules jusque dans les neiges de nos montagnes !

     

    Pendant ce temps-là, on nous fait rêver d’un avenir proche sur la planète Mars, on nous fait tourner

    les yeux vers le ciel et les étoiles, comme si le futur se trouvait déjà ailleurs.

     

    Pendant ce temps-là, on envahit nos salons et nos esprits d’une violence télévisuelle meurtrière,

    morbide et quotidienne,

     

    Détourner les concitoyens ( citoyens-cons…) de certaines réalités, jeter de la poudre aux yeux,

    profiter de leur crédulité pour les enfumer…

     

    Lecanardeur va nous faire revenir les pieds sur terre !

     

    Quand la fumée est trop forte, Le canardeur risque de débarquer.

     

    Le Canardeur,

    Journal d’investigation, Journal d’actualité, Satirique, qui fera grincer des dents.

    (Ne vous inquiétez pas, nous resterons modestes!)

     

    On arrive ! Pour en soumettre certains à l’épreuve de la démocratie !

     

    Lecanardeur.com

    Ânkh

     

     

    Mot clés : lecanardeur, le canardeur, journal, satirique, investigation, investigations, Rouen,

    enquêtes, Algérie, Hong-Kong, Argentine, Brexit, Gilets jaunes, drones de combat, démocratie,

    épreuve.

     

     

     

     

     

  • Nicolas et pimprenelle

     

    Nousnours

     

    Pas simple de se réveiller tous les matins et de dégainer une salve de points de vues sur telle ou telle histoire qui vous tartine le cerveau. Pourquoi ? Parce que deux jeunes sont morts hier ? L'un poignardé par un dément que la facho-sphère et les médias-bourrins veulent nous faire passer pour un réfugié dangereux histoire de nous rendre encore plus méfiant et radicaux vis à vis des migrants ! Et l'autre personne qui décède d'un accident de voiture de course alors que le système veut nous prouver que le monde doit continuer (mais pas demain, pas dans trois jours....maintenant !) réussissant à nous formater pour que estimions "normal" que ce week-end de sport en Belgique ne soit pas annulé sous peine de perte financière ...

    Et puis la mort d'un sportif pilotant une formule 2, ce n'est pas comme si c'était Vettel qui "mourrait" dans sa ferrari !  Ca se réglera par une minute de silence ! Et pendant ce temps, Yohan Riou, l'insupportable animateur de l'équipe 21 qui voit la vie en bisounours débile, peut twitter et montrer en extase, sa joie et son excitation de puceau frustré pendant la grande course de F1 alors, qu'à l'arrivée, même les pilotes de l'évenement resteront statiques sans aucune manifestation de joie. Qu'ils se rassurent car derrière le petite lucarne, un décérébré grassement payé par l'équipe21, aura fait le show sur twitter dans l'irrespect des parents du pilote disparu la veille. L'expression " le spectacle doit continuer " a bon dos et est bien utile surtout pour les sponsors et les animateurs-abrutis ! 

    Pas simple de prendre de la distance sur la dictature de l'immédiat. Volonté d'un système bien huilé qui nous oblige à réagir en cerveau reptilien ! Plus dure est devenue l'envie de rester au dessus de la mêlée avec des réseaux sociaux programmés pour vous oublier ou vous mettre en fin de liste lorsque vous décidez de  vous en éloigner un, deux, trois jours...

    Réflexe d'un temps à l'image de nos ancêtres qui ouvraient le journal ou qui écoutaient la radio ? " C'est pareil" me dit l'inconscient. Mais non ! Car l'insidieux système a conçu les choses pour que tu restes connecté " H24" sur ses zones de manipulation mentale. Une organisation, une philosophie, une dictature. Bien évidement, t'auras toujours le petit malin qui tu fera comprendre qu'il est plus intelligent que toi et que, lui, maîtrise l'utilisation de ces environnements chronophages. Et il y en a !

    Le concept de répétition ! l'addiction ! Un outil pour nous convaincre du bienfait d'une servilité sociale et dématérialisée. Et si vous osez faire autrement, c'est l'exclusion du groupe, d'un système, d'un monde. Le virtuel a aussi ses S.D.F. Les risques sont psychologiques et aussi physiques. Nous ne prenons plus garde aux dangers. Nous devenons des "réptiliens" et réagissons comme tel ! Un tweet ne vous plait pas ? Vous réagissez au 1/4 de tour, conforté, êtes-vous par la manifestation des petits coeurs ou des " retweets" de vos contacts qui, ainsi, vous confortent dans votre positionnement. Et nous sommes contents ! heureux, fiers de notre action. Nous sommes importants ! Pareil pour Facebook !

    " Sometime", je me demande jusqu'ou nous irons dans l'absurde et l'idiotie relevés par tant d'écrivains comme Kafka, Perec, Ionesco, Vian sans oublier l'auteur de l'ouvrage " la société du spectacle ", Guy Debord, sociologue, que j'ai lu, relu et re-relu et qui reste un recueil toujours aussi moderne et annonciateur de notre temps. Debord n'était pas un "divin-devin "comme Nostradamus que cette architecture humaine décisionnaire a voulu mettre en avant, histoire de nous laisser dans le mystique-caricatural.  Debord était un homme de bon sens et ce qu'il avait prévu dans une logique sociétale et économique, s'est produit. Que voulez-vous ! Surtout, essayons de faire en sorte de ne pas trop faire connaître au grand public cette idée que tout est voulu, contrôlé et organisé ! Et tenez, ceux qui pensent cela, nous allons les dénigrer et nous les appellerons des complotistes ! Ainsi, nous les mettrons dans le même sac  les débiles profonds et les lanceurs d'alertes ! Nettement plus simple pour contrôler la masse! 

    Cette masse, c'est NOUS ! Et aujourd'hui, et c'est bien normal, elle n'a qu'un nom à sa bouche :La rentrée. Cette nouvelle journée est décrétée comme exceptionnelle par le système : C'est le retour du " quotidien" après  2 mois de " soit-disant" vacances. "Vacances", vous avez dit "vacances " ? Un mot à redéfinir au plus vite ! Allez voir ce que signifie ce mot et vous en constaterez les dérives qui l'ont rendues insignifiant !

    Bien - bien et comme le dit le dit le système : Bonne rentrée ! Et ne nous inquietons pas, Nounours, Pimprenelle et Nicolas veillent sur nous. 


     

    Joseph Bernard


     

  • coup de gueule !

    Le 28 août 2019

     

    On vous aura prévenus !

    Le Canardeur est un nouveau journal à paraître en septembre avec une équipe de choc aux commandes.

    Un journal satirique et d’investigations, ainsi qu’un témoin de la vie locale de Rouen.

     

    Le Canardeur sera un journal sans concession. Découvrez ce dont nous sommes capables dans le billet politique du jour.


     

    Coups de gueule, coups de sermons, coups de poings sur la table, le Canardeur n’hésitera pas.

     

    Coup de gueule.

    Que pensez-vous de cette diatribe entre deux gamins qui se chamaillent pour  savoir celui qui pissera le premier sur les feu de broussailles qui ravage un petit coin de paradis. 

    Et que je veux bien que tu me la tiennes pour pisser, que tu me donnes des sous pour l’agiter, mais tu t’excuses d’avoir dit aux filles que tu en avais une plus grande que moi !!!

    Allez-donc expliquer qu’ensuite, le gamin accepte les sous pour faire pipi, et qu’il annonce à tous qu’il n’a pas insulté la copine de son copain qui avait dit qu’il en avait une plus grosse ? Que ce serait un autre méchant copain qui aurait fait une blague en répandant la rumeur ?

     

    Mais à quoi joue-t-on ? (A quoi joutent-on???) Alors que le feu menace toutes les toilettes de l’école...


     

    Bon… passons aux choses sérieuses…

    Le Canardeur sera aussi très éducatif ( ne vous marrez pas sans savoir…)

     

    Je ne résiste pas au petit billet de la justice, (mais c’est juste pour le plaisir des mots), qui a désavoué  monsieur le Maire qui voulait qu’on arrête de faire pipi près de son village quand on a pris trop de EPO…

     Le juge des référés du Tribunal de Rennes aurait tapé sur les doigts du vilain garçon, en invoquant dans son ordonnance «  Le moyen tiré de l’incompétence du Maire de L…. pour réglementer  l’utilisation des produits phytopharmaceutiques (????) sur le territoire de sa commune », qui est « propre à créer un doute sérieux quant à la légalité de l’arrêté contesté ». (France24, 28/08/2019 – 07:18)

     

    Ca doit être un fakenews, mais c’est trop classe…

    Quand la Maîtresse d’école se pomponne pour remettre un sale gosse à sa place, elle y met les formes. N’est-ce pas ?

     

    Lecanardeur.com

    Ânkh 

     

    Mot clès : lecanardeur, le canardeur, journal, satirique, investigation, investigations, Rouen, enquêtes, amazonie, feu, pesticides.