Nicolas et pimprenelle

 

Nousnours

 

Pas simple de se réveiller tous les matins et de dégainer une salve de points de vues sur telle ou telle histoire qui vous tartine le cerveau. Pourquoi ? Parce que deux jeunes sont morts hier ? L'un poignardé par un dément que la facho-sphère et les médias-bourrins veulent nous faire passer pour un réfugié dangereux histoire de nous rendre encore plus méfiant et radicaux vis à vis des migrants ! Et l'autre personne qui décède d'un accident de voiture de course alors que le système veut nous prouver que le monde doit continuer (mais pas demain, pas dans trois jours....maintenant !) réussissant à nous formater pour que estimions "normal" que ce week-end de sport en Belgique ne soit pas annulé sous peine de perte financière ...

Et puis la mort d'un sportif pilotant une formule 2, ce n'est pas comme si c'était Vettel qui "mourrait" dans sa ferrari !  Ca se réglera par une minute de silence ! Et pendant ce temps, Yohan Riou, l'insupportable animateur de l'équipe 21 qui voit la vie en bisounours débile, peut twitter et montrer en extase, sa joie et son excitation de puceau frustré pendant la grande course de F1 alors, qu'à l'arrivée, même les pilotes de l'évenement resteront statiques sans aucune manifestation de joie. Qu'ils se rassurent car derrière le petite lucarne, un décérébré grassement payé par l'équipe21, aura fait le show sur twitter dans l'irrespect des parents du pilote disparu la veille. L'expression " le spectacle doit continuer " a bon dos et est bien utile surtout pour les sponsors et les animateurs-abrutis ! 

Pas simple de prendre de la distance sur la dictature de l'immédiat. Volonté d'un système bien huilé qui nous oblige à réagir en cerveau reptilien ! Plus dure est devenue l'envie de rester au dessus de la mêlée avec des réseaux sociaux programmés pour vous oublier ou vous mettre en fin de liste lorsque vous décidez de  vous en éloigner un, deux, trois jours...

Réflexe d'un temps à l'image de nos ancêtres qui ouvraient le journal ou qui écoutaient la radio ? " C'est pareil" me dit l'inconscient. Mais non ! Car l'insidieux système a conçu les choses pour que tu restes connecté " H24" sur ses zones de manipulation mentale. Une organisation, une philosophie, une dictature. Bien évidement, t'auras toujours le petit malin qui tu fera comprendre qu'il est plus intelligent que toi et que, lui, maîtrise l'utilisation de ces environnements chronophages. Et il y en a !

Le concept de répétition ! l'addiction ! Un outil pour nous convaincre du bienfait d'une servilité sociale et dématérialisée. Et si vous osez faire autrement, c'est l'exclusion du groupe, d'un système, d'un monde. Le virtuel a aussi ses S.D.F. Les risques sont psychologiques et aussi physiques. Nous ne prenons plus garde aux dangers. Nous devenons des "réptiliens" et réagissons comme tel ! Un tweet ne vous plait pas ? Vous réagissez au 1/4 de tour, conforté, êtes-vous par la manifestation des petits coeurs ou des " retweets" de vos contacts qui, ainsi, vous confortent dans votre positionnement. Et nous sommes contents ! heureux, fiers de notre action. Nous sommes importants ! Pareil pour Facebook !

" Sometime", je me demande jusqu'ou nous irons dans l'absurde et l'idiotie relevés par tant d'écrivains comme Kafka, Perec, Ionesco, Vian sans oublier l'auteur de l'ouvrage " la société du spectacle ", Guy Debord, sociologue, que j'ai lu, relu et re-relu et qui reste un recueil toujours aussi moderne et annonciateur de notre temps. Debord n'était pas un "divin-devin "comme Nostradamus que cette architecture humaine décisionnaire a voulu mettre en avant, histoire de nous laisser dans le mystique-caricatural.  Debord était un homme de bon sens et ce qu'il avait prévu dans une logique sociétale et économique, s'est produit. Que voulez-vous ! Surtout, essayons de faire en sorte de ne pas trop faire connaître au grand public cette idée que tout est voulu, contrôlé et organisé ! Et tenez, ceux qui pensent cela, nous allons les dénigrer et nous les appellerons des complotistes ! Ainsi, nous les mettrons dans le même sac  les débiles profonds et les lanceurs d'alertes ! Nettement plus simple pour contrôler la masse! 

Cette masse, c'est NOUS ! Et aujourd'hui, et c'est bien normal, elle n'a qu'un nom à sa bouche :La rentrée. Cette nouvelle journée est décrétée comme exceptionnelle par le système : C'est le retour du " quotidien" après  2 mois de " soit-disant" vacances. "Vacances", vous avez dit "vacances " ? Un mot à redéfinir au plus vite ! Allez voir ce que signifie ce mot et vous en constaterez les dérives qui l'ont rendues insignifiant !

Bien - bien et comme le dit le dit le système : Bonne rentrée ! Et ne nous inquietons pas, Nounours, Pimprenelle et Nicolas veillent sur nous. 


 

Joseph Bernard


 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire