L' Edito mégalo

 

C’est l’extase!

Doudiou !  6 ans après, le canardeur revient ! Toi, être de lumière, identité abyssale, lecteur acrylique et lectrice de rêve, vous allez vous régaler. Nous sommes de retour. Le Canardeur, journal satirique par excellence et par jupiter, s’offre à toi. 

Du rire sans modération, une multitude d’informations qui feront de toi l’acropole de la méduse renversée sur le prétoire rouennais. Nous t’aimons et tu nous vénérères sans tablier ni distinction peremptoire. Et, je te le dis, frêre, soeur, demi-frère, tiers-soeur, nous serons les étalons de ce 21 ième siècle.

En mai, fais ce qu’il te plait !

Oui l’ami.e! Nous te le disons cursivement: plonge dans le monde de l’extase «muguetique». C’est le retour des sourires authentiques et du cynisme d’écriture. Et nous en sommes remplis ! Et telle Kate Bush et son premier album qui fit d’elle une star, ce premier numéro va nous rendre célèbre de la rue de l’Ecureuil à la rue Massacre, voire la rue du Renard. Prêt à retrouver notre impertinence ? «rady» pour conspuer notre mauvaise foi? Dans les starting-blocks pour nous élever au rang de mythe en pull-over ? OUI ? Super. 

Ce premier numéro...

Nous allons planter une graine d’impertinence dans votre univers, mais surtout dans celui des péte-secs, des manchots du rire. Nous allons bousculer les codes de l’écriture par la création d’un «code-lupin» qui sera notre marque de fabrique. Nous serons le seul média à la vocation de démontrer l’indémontrable ! bonne lecture 

Joseph Bernard  

Article en ligne sur :Le canardeurle-canardeur.pdf (213.46 Ko)

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire