Lubrizol: Chaberlipopette !

Chabert

Oh Hé, je n'ai à rien voir avec ce mec ! Il est con ce Quillet !

 

En début de semaine, pendant que vous enleviez la suie encore fraîche, les "zélus" du 21 ieme siècle se réunissaient pour un conseil municipal spécial puisqu'il s'agissait du premier rendez-vous politique officiel après les jolies fumées non-toxiques de Lubrizol qui nous ont apportés autant de jolies choses.  D'abord il y eut les prises de paroles politiques de chaque groupe. On vous passera les interventions de Nicolas Mayer Rossignol, Bob Picard, P'tit vieux-Bures et Pennelle. Rien d'interessant ! Ces gens ont la compassion d'une huitre végétale lubrizolifiée !

Et les cocos ?

Et que dire de Manuel Labbé ! Le gars, il profite de la situation pour rappeler la logique négative du capitalisme. C'est vrai, il a oublié Tcherno-débile et la logique sovietique ! Pathétique ! Quant-à Jean-Michel Bérégovoy !!! Je l'aime bien, mais sa première intervention était "troulifique" voire liquéfiante. On n'a pas trop compris où il voulait en venir ! Les 6 minutes d'intervention par groupe s'étaient transformés en 20 minutes de soupières élimées ! Heureusement que sa deuxième prise de parole sera nettement plus intéressante et construite. Rien d'écrit, tout du coeur, c'est ça le vrai Béré !  Il reste l'intervenant le plus interessant avec des couilles ! Admettre que les élus ont une responsabilité dans la situation et le dire aussi nettement, bah...Chapeau ! Les autres, ils ont bien fermés leurs becs et admis aucune responsabilité !

CHABERLIPOPETTE

L'intervention qu'il faut retenir pour sa méchanceté, son irrévérance et son indécence, c'est bien celle de Patrick Chabert. L'humain , par la force des choses, est retombé dans ses travers de 2014 ! Son outrecuidance est revenue à la surface. En 4 minutes, il a réussi à se mettre à dos tout le monde lançant des "scuds" immérités ! Ainsi, il attaquera une rouennaise qui avait pris la parole ( Ah oui, j'oubliais....les gens avaient le droit de prendre la parole à ce conseil municipal...), puis jettera l'opprobe sur l'élu de permanence lors de l'explosion "Lubrizolique" pour terminer par fustiger Bérégovoy sans le nommer, mais tout le monde a compris, pour " récupération politique". Le truc de fou !

En peu de temps, le Canardeur du soir est retombé dans ses travers qui l'ont nui en 2014 ! Alors que je pensais qu'il avait changé....Des nèfles oui ! En tous les cas, si c'est cela qu'il cherchait à faire, c'est à dire: se faire détester par l'ensemble des présents et se faire l'avocat de Lubrizol...ce fut une réussite ! Un testament politique ? "Puisque vous ne voulez plus de moi, je vais vous pourrir la vie ? " Pourquoi pas ! Après tout, il a raison : Ses collègues politiques ne l'ont pas ménagés ! Seulement voilà, au lieu de s'en prendre aux vrais responsables de sa mise à l'écart politique pour 2020, il canarde ailleurs et gratuitement !

Du coup, cet échange qu'Yvon Robert avait souhaité avec la population présente au conseil a été un peu "lubrizolifiée" par Chabert ! Dommage car le moment fut très intéressant. Nous y reviendrons dans un autre article.

Frédéric Quillet

 

politique rouen europe ecologie les verts EELV parti socialiste Lubrizol Partrick Chabert

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire