Marine CARON ouvre sa plume

Marine caron

 

Candidate à la présidence du duché rouennais et unique tête de liste féminine déclarée à ce jour, Marine Caron s'est prétée au jeu de l'écriture dans le cadre d'un recueil intitulé " Il était une fois celles qui osent". Ouvrage regroupant 15 textes, témoignages de "femmes qui n'en font qu'à leur tête" édité par " deux plumes".

C'est à la la quatrième position du livre, page 57 que débute le playdoyer de la vice-présidence du département . Intitulé " Eh bien, osez !", ce qui est présenté comme une analyse est en fait un jeu de massacre pour la gente masculine qui passe un sale quart d'heure. D'après Marine Caron qui se défend d'être " féministe dure", l'homme attend de la femme qu'elle soit une véritable chauffeuse sexuelle ou une potiche. Si vous ne mettez pas de jupes courtes, fendues, avec un décolleté profond", vous ne risquez pas d'attirer leurs faveurs. " Habillez-vous comme vous en avez envie " Non d'une botte écossaise !

La candidate ne s'adresse qu'aux femmes dans ce texte et renvoie l'homme à sa place de vicieux considérant  la femme comme un objet ou un passe-temps. Si les électeurs rouennais tombent la-dessus, elle ne va pas se faire beaucoup de potes. Et d'insister sur le fait que si il y a des femmes élues, c'est grace aux lois et rien qu'aux lois. Question mentalité, les choses bougent très peu.  Et pourtant " il y a plus de femmes que d'hommes" et plus de diplômées universitaires que d'hommes insiste-t-elle ! D'un ton directif aux idées arrêtées sur la question masculine, celle qui développe une activité économique liée à l'éloquence et au bien-être s'exprime ici vec des vérités où l'hypocrisie n'a plus de place. Elle se lâche en donneuse de leçons de femme à femmes.

Elle a raison, la femme, dans certains pans de la société, reste ancrée dans la marchandisation ou la soumission. Malgré tout, l'autrice reste flanquée dans des évidences qui n'étonneront personne ce qui fait effectivement d'elle une femministe de salon inconsciente des véritables réalités quotidiennes et des zones de non-droit où les femmes du peuple vivent des moments inhumains . Analyse ou auto-analyse ? On ne sait que penser ! Féministe en carton, Marine Caron ? La candidate livre ici un témoignage qui ne la met pas en valeur et qui ne donne vraiment pas envie de voter pour elle ! En fait, elle pousse un cri en mode BB!

Frédéric Quillet

 

 

 

politique marine caron municipales 2020 Deux plumes Osez la femme !

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • El faso
    • 1. El faso Le 13/02/2020
    Nous sommes cernés par les hystériques et extrémistes de tous bords ...elle compte émasculer aussi ?

Ajouter un commentaire