Municipales 2020: Une bonne " Louvel" ?

Louvel4

Mister palettes roi du Rugby 

 

Les prochaines élections locales qui se dérouleront en 2020, seront indécises du côté de Rouen "la glorieuse". Cette ville qui a toujours connu des scrutins simples avec la droite, la gauche, le centre et le FN (ou RN com'tu veux,tu choise) en troisième fixisme, pourrait vivre une élection un peu plus cavalière. 

Voici que surgit dans l'escarcelle politique Jean-Louis Louvel. Arrivé de nulle part ? Que nénni ! Pour éviter de répéter ce qui s'est déjà écrit dans d'autres médias plus sympas que le notre, vous pouvez découvrir le portrait de  " Mister Palettes" ici ! Evitons les articles rouennais. Trop lèche-cul pralinés ! Les "Pascal Praud" locaux peuvent toujours se la couler dans l'angellisme " pouf-pouf".Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour un job ou une fonction !

Alors c'est qui " en vérité " jean-Louis Louvel ? D'abord il a une devise : Se faire une idée de l'autre sur ses propres ressentis. Donc, le gars ? Bah il préfère connaître les gens avant de les juger. Enfin, c'est ce qu'il m'a dit lors d'un échange récent. Faut-il le croire ? 

On a envie d'y croire ! 

Déjà, l'homme n'en rajoute pas dans l'échange. L'allure fixe, un corps en parfait équilibre, le "terrestre" ne vous donne pas le tourni. Ca vous change déjà des autres représentants politiques qui n'arrêtent pas de " surjouer" en essayant de vous convaincre. 

Convaincre ? Jean-Louis Louvel a l'air de le vouloir, mais pas n'importe comment. D'abord, il veut connaître et comprendre. Rencontré à l'occasion d'une manifestation sportive sur les Hauts de Rouen (le plateau nord de la ville), Le "proclamé" candidat aux municipales n'a pas envie de venir avec des solutions toutes faites. Le panier fleuri, il ne connait pas ! Il veut d'abord diagnostiquer la situation, sonder les habitants et parcourir les quartiers afin de mieux comprendre et de proposer des solutions cohérentes. 

Ca c'est bien, mais prenons un exemple, au hasard 

Les Hauts de Rouen ! 13000 habitants et plus de 30 % de demandeurs d'emploi. Quartier très souvent mis en pâture médiatique par le Paris Normandie et ses journalistes trop excités à donner du grain à moudre pour les amateurs à sensations fortes à une époque où la priorité éditoriale était de porter une image galvaudée d'une population stigmatisée. " Ca c'est terminé" me rétorque le patron du quotidien. Force est de constater (j'adore cette expression, ça fait intello) que les Hauts de Rouen ne nourrissent plus le catastrophisme de la ligne éditoriale du journal. Le virage avait déjà commencé sous l'ancienne direction. Sous l'ère Louvel, on peut y lire nettement plus d'articles positifs pour un quartier qui a besoin de retrouver une réalité médiatique afin de se concentrer sur la construction et non sur la destruction. 

Malgré tout ...

Même s'il flotte un parfum plus sucré dans la ligne éditoriale du P.N, cela ne solutionne pas les difficultés. L'emploi ? Le "politique Louvel"  veut s'y coller ! Et lorsqu'on lui rétorque que les entreprises ne jouent pas le jeu de l'emploi de proximité, il assure que les choses changent " La vision des entreprises locales est entrain de changer. Désormais, elles sont convaincues de  la nécéssité d'embaucher localement " ....Non ? pas possible ? Et il en rajoute une couche en affirmant qu'il est actuelement dans une démarche permettant la mise en place d'une telle dynamique en réunissant certains chefs d'entreprises pour organiser une stratégie d'embauche de proximité. 

Voyons, mister Louvel....devons-nous vous croire ou allons-nous faire comme vous: C'est à dire attendre des actes aux mots pour se faire une idée. Faire ce qu'on peu avec ce qu'on n'a pas ? C'est la devise des petits faiseux et manifestement, Jean-Louis Louvel n'est pas de cette race. Lui, veut de l'excellence. D'accord, d'accord. Mais l'excellence passe par l'éducation et par le fait de posséder les armes nécessaires pour aboutir à cette "excellence". Et là mon gars, "frérot Jean-Louis" t'as du boulot qui t'attends !

Un animal politique ? 

Depuis sa déclation d'intention pour briguer un fauteuil de premier magistrat communal, mister palette, a dû voir le comportement des gens changer vis à vis de lui et surtout des politiques. Il va comprendre ce que ca fait de tenter de rentrer dans une arène où il fait mal de s'imposer ! Controle fiscal, financements tardifs, oubli de signatures, enquêtes, harcellement.... Louvel va comprendre aussi ce que c'est que de se faire une place en politique. Il devra faire face aux militants décébrés des autres partis désignés pour propager de fausses informations sur lui, une bonne tactique qui a fait ses preuves. En politique, on détruit plus facilent une réputation qu'en un siécle de mauvaise vie. Mais il a un avantage sur les autres: Il possede un média. Et même s'il affirme ne donner aucune consigne éditoriale, on voit mal le P.N publier un article descendant le patron. Faut pas nous la faire Jean-Louis !

Voyageur politique en sursis Jean-Louis Louvel ? Peut -être, mais cela n'a pas l'air de l'affoler. Malgré tout qu'il fasse attention car du côté de Rouen, on n'aime pas les nouvelles têtes et quand icelles menacent de géner, on les explosent avec une hypocrisie aussi féroce que lorsque les mutuelles se revendiquent de l'économie sociale et solidaire. Tu vois l'allusion ô " lecteurice" et "lecteureur " du canardeur ? 

En devenir ...

Pour conclure, car il faut une conclusion lorsqu'on écrit un papier (même chez un autodidacte cérébré), disons que la mention pour ce premier contact est : Doit convaincre ! Les mots sont là et les intentions nobles. Mais "Achtung herr Louvel" !  Les électeurs locaux vont de déceptions en déceptions avec des comportements politiques plus claniques que constructifs. 

 

SAUREZ-VOUS DONNER UNE AUTRE IMAGE D'UN RESPONSABLE POLITIQUE QUE LE SPECTACLE AFFLIGEANT ACTUEL ?

 

 

 

Frédéric Quillet

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire