Municipales Rouen : NMR au plus mal !

Shadok

 

Le coup de Jarnac est arrivé par sa gauche propulsant sa candature dans un néant politique qui risque de le rendre encore plus nerveux qu'il ne l'est. "piou-piou" de nos désamours est en perdition. La campagne de NMR bat de l'aile pendant que Bérégovoy prend de la cuisse pactisant avec son hypocrite-ami: Le parti communiste rouennais ( fallait les entendre parler de l'un et de l'autre séparément....Il y en aura des confidences de "off" à vous dévoiler). On en reparle bientôt.

Nicolas Mayer Rossignol a perdu le Nord. Va-t-il continuer la campagne quitte à se ridiculiser ? L'homme qui ne connait pas Rouen a fait le choix de partir avec l'équipe vieillissante d'un P.S qui se disloque sur fond de fin de cycle. Les Princes Socialistes voient leurs militants de base se barrer un par un. Le dernier en date ? Jean-Michel Cémenceau, longtemps figure socialiste de terrain, (président de plusieurs trucs dont la régie de quartier) a tourné le dos au P.S et s'en est allé vers l'union de la gauche (la vraie, selon lui) en soutenant Berlimpinpin.

Piou-piou a beau réfléchir, il reste celui qui, en tant que conseiller municipal de la ville de Rouen, sera le pire des prétendants au trône ! Absent sur plus de la moitié des conseils municipaux, il brillera également par son mutisme exceptées une ou 1 et demi interventions sur 6 années de mandat.

Le ralliement des communistes à Génération.s et les écolos est un acte historique. Le P.C rouennais a toujours (ou presque) rallié le P.S au premier tour d'une élection. Mais bon, comme le P.S n'existe plus à Rouen (nous y avons que des individualités plus motivés par leur obsession du résotage que de l'idéologie, bref, des princes socialistes), les cocos ne pouvaient qu'enclencher un rassemblement pour exister comme génération.s d'ailleurs. Deux mouvement qui ne décollent plus ou pas dans les urnes. Quoiqu'il en soit, l'étiquette du rassemblement de la gauche va vers Jean-Michel Bérégovoy qui tient sa vengeance politique.

Nicolas Mayer Rossignol ne peut que constater les dégats. Sa liste est desormais au centre-droit, espace déjà occupé par un certain Louvel.

La fin du règne a t-elle déjà commencé ?

Joseph

 

politique rouen Ville de Rouen beregovoy europe ecologie les verts parti socialiste Le canardeur Nicolas Mayer-Rossignol piou piou NMR

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire