Les coulisses du temps

 

 

Coulisse

 

Le temps et l'espace qui déroulent les coulisses prisonnières

D'une course inattendue démasquant les nymphes d'automne

Qui q'ouvrent la nuit le temps d'une diphtongue accrobate

Larguée et Méfiante, elle s'enlise dans la nef de l'âme

Fondue dans la passion iinnique et dilatoire

Elle déploie Octobre pour griller Novembre

Et de chimères en chimères, l'écorce des louanges

Dors ma bellâtre sur ta minerve gratouillée

Lui, construit ses penates  dans son cerveau destitué d'embryons culinaires

Ami d'une joie suspendue en fonction diligeante, il dilate la grammaire

Le mât de cocagne en misère absolue voit mylène la " gloussotte" sursautée

Et s'effondre le pilône ovale pour faute de caractère qui se dilate dans l'apostrophe

Joseph Bernard

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire